Optimisation du réseau d’eau potable

Montréal doit réduire les pertes d’eau potable et améliorer le niveau de fiabilité de son réseau d’aqueduc. Parmi les moyens pour y arriver, la régulation de la pression et l’amélioration de la mesure de la distribution de l’eau potable dans le réseau sont des outils essentiels connus sous le vocable d’optimisation du réseau.

D’ici les prochaines années, les secteurs les plus à risque dans le réseau d’aqueduc seront identifiés et des projets pilotes seront implantés. Avec ce programme, Montréal sera en mesure de mieux gérer la distribution de l’eau, de diminuer les bris de conduites et de favoriser l’espérance de vie du réseau.

La régulation de la pression et la mesure de la distribution de l’eau potable.
Quoi? Pourquoi? Comment?

La régulation de la pression permet de maîtriser, en tout temps, dans une partie du réseau ou dans son ensemble, le niveau de la pression de l’eau dans les conduites. Considérant le vaste réseau de Montréal, il faut exercer une pression assez élevée pour acheminer l’eau en quantité suffisante aux usagers sur tout le territoire et combattre les incendies. Nous connaissons les effets d’une pression élevée : à la longue, elle fragilise prématurément les conduites et, en outre, elle aggrave les faiblesses existantes qui résultent de l’âge ou de la dégradation, réduisant la longévité des conduites. Or, dans de nombreux secteurs de Montréal, la pression dépasse largement le niveau nécessaire aux usages normaux. La régulation de la pression consiste à moduler la pression dans un secteur donné en opérant des vannes régulatrices de la pression. C’est une opération complexe qui nécessite des activités importantes en matière d’équipements, d’ingénierie et d’instruments de contrôle. Dans les prochaines années, des secteurs de régulation de la pression seront implantés aux endroits les plus critiques du réseau d’aqueduc, dans le cadre de projets-pilotes. Si les résultats sont concluants, le programme sera déployé dans les secteurs prioritaires.

La mesure de la distribution est un outil indispensable à la mise en place d’un programme de gestion et de suivi de l’état et du fonctionnement des infrastructures d’aqueduc. Elle analyse la circulation de l’eau dans les réseaux (volumes, débit, pression). Dans le cas de Montréal, dont le taux de fuites est élevé, la mesure de la distribution facilite la détection des fuites et permet de guider les interventions à faire sur le réseau. Si nous pouvons présentement mesurer les volumes d’eau sortant des usines et des réservoirs, nous manquons de données en temps réel sur le fonctionnement de la distribution dans le réseau, du niveau de consommation et des fluctuations du débit et de la pression. Ce programme sera appliqué, dans les prochaines années, sur le réseau d’aqueduc réparti dans les 11 zones reliées aux usines de production d’eau potable et aux réservoirs. Des instruments de mesure seront implantés en des points stratégiques le long du réseau.

Pour en savoir plus sur ce programme, consulter la Stratégie montréalaise de l’eau 2011-2020.

Refoulement d'égoût dû aux pluies intenses
Au fil de l'eau