COVID-19
Montréal est au palier alerte maximale. S'informer

Membres

Les membres actuels du Conseil sont :

Peter Jacobs,
président,
Est architecte et architecte paysagiste. Il est professeur émérite à l'École d'urbanisme et d'architecture de paysage de l'Université de Montréal, dont il a été le directeur de 1978 à 1984 et de 1990 à 1991. Impliqué tout au long de sa carrière dans plusieurs comités abordant les problématiques environnementales et de développement durable, il est président de la Commission de la qualité de l'environnement Kativik depuis 1979 et président émérite de la Commission sur la planification environnementale de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Il a travaillé sur de nombreux projets de restauration et de réaménagement de grands espaces verts montréalais, dont le parc des trois sommets sur le mont Royal, le parc Jean-Drapeau et la place Émilie-Gamelin. Il a une longue expérience en lien avec les audiences publiques au Canada, au Québec et à Montréal, portant plus précisément sur la conservation de la nature et les projets de développement urbain. Peter Jacobs est membre du Conseil depuis novembre 2016.

Alena Prochazka,
membre et première vice-présidente,
est maître en architecture et docteure en études urbaines. Enseignante à l'École d'architecture de l'Université de Montréal, elle est également professeure associée à l'École de design de l'Université du Québec à Montréal. Spécialiste dans le domaine de la conception et de l'analyse du cadre bâti des villes, ses recherches portent notamment sur la contribution des projets d'architecture et d'aménagement urbain à façonner et à actualiser l'identité urbaine du paysage bâti au regard du développement durable. Alena Prochazka est membre du Conseil depuis 2012.

Nicole Valois,
membre et deuxième vice-présidente,

est architecte paysagiste et professeure agrégée à l'École d'urbanisme et d'architecture de paysage de l'Université de Montréal. Elle enseigne le projet d'espace urbain dans les ateliers, la méthodologie de projet et le patrimoine paysager. Elle est également chercheuse associée à la Chaire de recherche du Canada en patrimoine bâti où elle poursuit ses recherches sur les valeurs patrimoniales des espaces publics de la période moderne. Nicole Valois est membre du Conseil depuis 2015.

 

Cécile Baird,
membre,
est architecte depuis 1990. Elle étudie l'histoire de l'architecture à Paris-Villemin ainsi qu'à l'Architectural Association de Londres et acquiert de l'expérience dans plusieurs bureaux d'architectes dont celui de Michael Graves aux États-Unis et de Melvin Charney à Montréal avant de cofonder l'Atelier B.R.I.C., en 2001 et son propre bureau, en 2014. Elle y réalise des études patrimoniales, analyses urbaines et projets de diverses échelles visant à révéler le génie des lieux bâtis et naturels. Depuis 2008, elle donne des cours et des ateliers à la Faculté de l'aménagement de l'Université de Montréal. Cécile Baird est membre du Conseil depuis 2015.

Madeleine Demers,
membre,
est architecte et urbaniste.  Elle compte quarante ans d’expérience professionnelle, dans la sphère privée et dans la fonction publique, aux niveaux municipal, métropolitain, provincial et fédéral. Sa carrière couvre un registre allant de la surveillance de chantier à la planification urbaine, comprenant des mandats de recherche et d’élaboration de politiques et de lignes directrices d’aménagement en relation avec le patrimoine et le design urbain. Elle a été chargée du dossier du Plan de la capitale du Canada de 2017 à 2067 à la Commission de la capitale nationale du Canada. Elle a contribué à différents dossiers en matière de patrimoine culturel pour la Ville de Québec, la Commission des biens culturels du Québec et pour la Ville de Montréal, entre autres, dans l’équipe d’élaboration de la politique du patrimoine adoptée en 2005.  Elle a fait partie des conseils d’administration de l’Ordre des architectes du Québec, de la Commission de la capitale du Québec, ainsi que de comités de ces organismes et d’ICOMOS Canada. Madeleine Demers est membre du Conseil depuis 2018.

Georges Drolet,
membre,
est architecte et historien de l'architecture. En trente ans de pratique professionnelle, il a contribué à la mise en valeur de nombreux sites et bâtiments patrimoniaux. Sa double formation l'a amené à développer des approches intégrées pour l'évaluation de bâtiments patrimoniaux, l'élaboration de lignes directrices d'intégration architecturale et la conception de nouvelles constructions en milieu historique. Associé de l'agence EVOQ Architecture (anciennement FGMDA), il est aussi régulièrement appelé à contribution pour l'enseignement universitaire et la formation professionnelle en conservation du patrimoine. Georges Drolet est membre du Conseil depuis 2015.

Martin Drouin,
membre,
est professeur au Département d’études urbaines et touristiques de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal (ESG UQAM). Formé en histoire et en études urbaines, il s’intéresse aux mécanismes de la patrimonialisation et à la requalification du patrimoine dans une perspective à la fois historique et contemporaine. Il porte également un grand intérêt à la mise en valeur et à la médiation du patrimoine. Il est d’ailleurs directeur de Téoros, une revue pluridisciplinaire de recherche en tourisme. L’histoire du patrimoine à Montréal le passionne depuis de nombreuses années. Martin Drouin est membre du Conseil depuis 2018.

Daniel Durand,
membre suppléant,
est architecte depuis 1986. Il a reçu une formation de technologue et d’architecte à Montréal. Il a parfait sa formation en Italie pendant plus de deux ans. Il cumule plus de trente ans d’expérience au Québec, auprès de plusieurs agences d’architecture, dans la fonction publique et à titre d’architecte autonome. Tout au long de sa carrière, il s’est intéressé à l’histoire de l’architecture, l’architecture moderne et la rénovation d’immeubles existants. Depuis le milieu des années 1990, sa pratique est centrée dans les domaines de la restauration et de la réalisation d’expertises techniques et d’études patrimoniales. Associé de la firme DFS inc. architecture & design, il œuvre à des projets gouvernementaux, universitaires, religieux et résidentiels de grande envergure. Daniel Durand est membre suppléant du Conseil depuis 2018.

Cornelia Garbe,
membre suppléante,
est écologiste forestière de formation et s'est spécialisée dans les effets de la biodiversité (et de sa perte) sur le fonctionnement des écosystèmes, que ce soit en forêt ou en ville. Après avoir géré un projet de reboisement d'envergure pour le Grand Montréal pendant plusieurs années (375 000 arbres), elle a travaillé en tant que consultante, surtout en milieu municipal, afin d'augmenter la résilience de la forêt urbaine et ainsi de la société qui en dépend. Elle est aujourd'hui directrice générale de CANOPÉE - Le réseau des bois de Laval. Cornelia Garbe est membre suppléante du Conseil depuis 2018.

Luce Lafontaine,
membre,
est architecte. Cumulant près de trente ans d'expérience, de façon indépendante, auprès de la fonction publique ou en association avec d'autres firmes, sa pratique est avant tout généraliste. Elle développe une expertise particulière dans le cas de remise aux normes de bâtiments anciens ce qui l'amène à parfaire sa spécialisation en conservation et mise en valeur du patrimoine bâti. Elle travaille également à l'élaboration de termes de référence pour les études patrimoniales. À titre de membre d'associations de conservation du patrimoine, de critique ou de professeur invité, elle participe, comme observatrice ou analyste, à la présentation de différents projets pressentis sur le territoire de l'île de Montréal. Luce Lafontaine est membre depuis 2015.

Audrey Monty,
membre suppléante,
est architecte associée du bureau Provencher_Roy à Montréal. Diplômée de l’École d’Architecture du Languedoc Roussillon et de l’Université Laval, elle possède une expertise de conception d’architecture durable acquise sur des projets d’architecture réalisés dans des contextes et climats variés, allant du Grand Nord aux Caraïbes. Sa capacité de compréhension des contextes environnementaux, des enjeux de projets, d’analyse des paramètres et d’organisation ont été mis à contribution dans la gestion de projets atypiques. Elle est reconnue dans le domaine de l’architecture durable par son engagement, sa participation comme conférencière et paneliste à plusieurs événements. Audrey Monty est membre suppléante du Conseil depuis 2018.

Christian Gates St-Pierre,
membre suppléant,
est archéologue. Il a oeuvré pendant plusieurs années au sein de firmes d'archéologie préventive et il est actuellement professeur adjoint au Département d'anthropologie de l'Université de Montréal, où il dirige le Laboratoire d'archéologie préhistorique. Ses recherches portent principalement sur l'archéologie des Peuples autochtones du Québec et du Nord-Est américain et il collabore régulièrement avec des membres des communautés autochtones, des institutions muséales, des entreprises privées et des organismes publics relevant de différents paliers de gouvernement. Il s'intéresse également aux dimensions éthiques de la pratique de l'archéologie, en plus d'être actif dans le domaine de la vulgarisation scientifique et de la sensibilisation citoyenne aux enjeux patrimoniaux. De 2015 à 2018, il fut président du Comité de défense de l'intérêt public de l'Association canadienne d'archéologie, dont le mandat est de promouvoir la mise en valeur et la protection du patrimoine archéologique. Christian Gates St-Pierre est membre suppléant du Conseil depuis 2018.

Ève Wertheimer,
membre,
est architecte spécialisée en conservation du patrimoine au sein de l’agence ERA Architectes. Depuis les vingt dernières années, elle oeuvre à la conservation et à la mise en valeur des bâtiments et sites patrimoniaux, explorant la relation entre théorie et pratique telle qu’elle se manifeste dans les politiques publiques et les projets. Ayant occupé des postes dans les secteurs privé et gouvernemental, elle a été amenée à travailler sur un éventail de projets dans l’Est canadien, ainsi qu’à l’élaboration et à la mise en oeuvre d’outils de gestion en conservation. Son intérêt porte notamment sur la notion de paysage culturel et sa mise en oeuvre, particulièrement dans le contexte des aires naturelles protégées, et sur le rapport entre conservation des patrimoines naturel et culturel. Ève Wertheimer est membre du Conseil depuis 2018.