Venez essayer le nouveau site de la Ville de Montréal

Je l'essaie

Montréal pour les :

Montréal, métropole du Québec

Propositions Pour un Montréal et un Québec plus durables – Élections québécoises 2018

Plus dynamique et vibrante que jamais, la métropole du Québec traverse une période charnière de son évolution. Dans le contexte actuel de lutte et d’adaptation aux changements climatiques, les défis à relever sont nombreux pour assurer le passage vers une économie plus verte et circulaire reposant sur des énergies propres et renouvelables. Montréal s’est donné des objectifs ambitieux de mobilité durable, de verdissement, de biodiversité et de protection des milieux naturels.

Forte de la reconnaissance de son statut de métropole qui lui donne plus d’autonomie et de pouvoirs, la Ville de Montréal invite les formations politiques à s'engager à poursuivre sur cette lancée en respectant l'autonomie municipale et en développant un Réflexe Montréal fort qui l'aidera à atteindre ses objectifs et qui assurera un haut niveau de qualité de vie aux Montréalais ainsi qu'à l'ensemble des Québécois.

Reconnaissance du statut particulier de la métropole

Loi sur la métropole et entente « Réflexe Montréal »

Le 21 septembre 2017, Montréal a officiellement obtenu son statut de métropole du Québec.

Par l’adoption de la Loi 121 augmentant l’autonomie et les pouvoirs de la Ville de Montréal, métropole du Québec, le gouvernement du Québec a reconnu le statut particulier de Montréal à titre de métropole du Québec. Avec cette décision, la métropole pourra jouer pleinement son rôle de moteur du développement économique et de tremplin du Québec sur le monde. Elle bénéficie depuis d’un cadre juridique plus souple et mieux adapté à la réalité d’une métropole du 21e siècle. Ce nouveau cadre juridique prend également en compte les spécificités de la métropole sur les plans économique et social en lui accordant de nouveaux leviers pour assurer le développement de son territoire.

Plusieurs mesures mettent l’accent sur le rôle de moteur économique de la métropole. Elles renforceront la capacité de la métropole à intervenir sur le plan économique à l’échelle de son territoire, en lui donnant les moyens de ses ambitions.

Ce nouveau statut permettra d’adopter des programmes d’aide aux entreprises afin de mieux soutenir les activités économiques créatrices de richesse, ainsi qu’à attirer et à retenir les investissements étrangers et soutenir la réalisation de projets d’envergure. Également, ce statut donne le droit de préemption pour l’acquisition d’immeubles à des fins municipales

Sur le plan du vivre ensemble, les nouveaux pouvoirs accordés la Ville de Montréal lui permettront de renforcer son rôle de métropole solidaire et inclusive. Cette loi comporte des avancées importantes en matière de développement de l’habitation, d’aménagement du territoire, de la gestion du patrimoine et de l’intégration des nouveaux arrivants.

Dans l’entente-cadre sur les engagements du gouvernement du Québec et de la Ville de Montréal pour la reconnaissance du statut particulier de la métropole, laquelle a été signée à Québec le 8 décembre 2016, le gouvernement s’est engagé à instituer le « réflexe Montréal ». Celui-ci se traduira, selon les termes de l’entente, par l’ajout d’un chapitre Montréal dans toutes les politiques économiques et sociales identifiant clairement les impacts socio-économiques et financiers sur la métropole, par des mesures mises de l’avant par le gouvernement du Québec ainsi que par l’engagement du gouvernement à consulter la Ville en temps utile sur les lois, les règlements, les programmes, les politiques ou les directives qui la concernent ou l’affectent directement.

Consulter le communiqué de presse.

Télécharger les documents :

Rapport du Comité de travail sur le statut de métropole (octobre 2015)

Consultations de la CRÉ (janvier 2015)

Propositions de la métropole du Québec – Élections fédérales 2015