77e Cérémonie de la paix à la mémoire de Hiroshima : La Cloche de la paix résonne à nouveau par solidarité et devoir de mémoire

6 août 2022

Montréal, le 6 août 2022 - La présidente du conseil de la Ville de Montréal, Mme Martine Musau Muele, la cheffe de division des Programmes publics et Éducation du Jardin botanique de Montréal, Mme Martine Bernier, ainsi que le consul général du Japon, M. Jun Saito, ont procédé hier à la cérémonie annuelle de la paix, au Pavillon de la Paix au Jardin botanique. En ce jour marquant le 77e triste anniversaire du bombardement de Hiroshima, les dignitaires ont fait tinter la Cloche de la paix en soirée au moment où la bombe atomique fut larguée sur Hiroshima le matin du 6 août, heure du Japon. 

Il y a 77 ans, le 6 août 1945, le monde entier réalisait la puissance destructrice des armes atomiques, alors qu'une seule bombe nucléaire, larguée sur la ville de Hiroshima, faisait plus de 140 000 victimes. 

« Nous commémorons aujourd'hui une page d'histoire parmi les plus tristes et affligeantes de l'humanité, par devoir de mémoire à l'égard des Hibakusha et leurs familles. En tant qu'instances gouvernementales les plus près des gens, les villes ont un devoir de sécurité à l'égard de leurs communautés. Les villes, entre elles, doivent également assurer une vigie internationale par solidarité et pour la paix dans le monde. Ce pourquoi, je m'implique en tant que membre de l'organisation des Maires pour la paix et que la Ville prend part activement à l'Observatoire international des maires pour la paix », a déclaré la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

La présidente du conseil de la Ville de Montréal, Martine Musau Muele, a soutenu cet élan de solidarité en exprimant le leitmotiv profond de la commémoration : « En perpétuant le souvenir de Hiroshima, nous soulignons l'importance d'une paix durable et l'espoir qu'une telle tragédie – tout comme celle qui a frappé la ville de Nagasaki, le 9 août suivant – ne soit plus jamais perpétrée. »

« La tenue de la cérémonie de cette année revêt une importance particulière dans le contexte de l'invasion de l'Ukraine par la Russie et des menaces répétées de cette dernière d'utiliser des armes nucléaires. Je sais aussi que l'année prochaine marquera le 25e anniversaire de jumelage entre Montréal et Hiroshima. J'espère que ce sera l'occasion de renouveler l'amitié et les échanges entre les deux villes », a déclaré M. Jun Saito, Consul Général du Japon à Montréal.

« In these times of heightened tensions, now is the time to act together with our sister and friendship cities to accelerate the movement of global solidarity toward our final goal: the realization of a world free from nuclear weapons. », a ajouté le maire de la ville de Hiroshima, Kazumi Matsui, dans une lettre à la mairesse Valérie Plante.

Ainsi, la Ville de Montréal participe à l'écho de paix universelle qui résonne dans plusieurs villes qui possèdent une Cloche de la paix, dont au siège social de l'Organisation des Nations unies (ONU) à New York aux Etats-Unis, à Chongqing en Chine, à Hanovre en Allemagne et à Honolulu à Hawaï.

La Cloche de la paix du Jardin botanique est un don de la Ville de Hiroshima à la Ville de Montréal, offerte lors du jumelage de nos villes respectives, le 6 août 1998. Cette année marque donc le 24e anniversaire de cette amitié pérenne.