COVID-19: Fin de l'état d'urgence sur le territoire de l'agglomération de Montréal et passage au mode rétablissement

19 mai 2022

Montréal, le 19 mai 2022 - Après avoir déclaré, le 21 décembre dernier, l'état d'urgence local lié à la pandémie de la COVID-19, l'agglomération de Montréal confirme la levée de l'état d'urgence local sur le territoire le 19 mai 2022. À cet effet, le conseil d'agglomération n'a pas prolongé sa délégation de pouvoir au comité exécutif pour le renouvellement de l'état d'urgence local, signifiant ainsi la fin de l'état d'urgence local sur le territoire de l'île de Montréal.

Cette décision est prise compte tenu de plusieurs facteurs, notamment le taux de vaccination élevé dans la population, l'amélioration de la situation liée à la COVID-19, les ordonnances gouvernementales qui sont orientées vers le retrait des mesures de restrictions sanitaires et le dépôt du projet de loi 28 qui mènera sous peu à la fin de l'état d'urgence sanitaire au niveau de la province.

Malgré la levée de l'état d'urgence, Montréal et ses partenaires resteront vigilants face à l'évolution de la pandémie et suivront attentivement la situation. Si des changements surviennent, l'agglomération sera prête à prendre les meilleures décisions et actions.

Notons que l'Organisation de sécurité civile de l'agglomération de Montréal (OSCAM) poursuivra ses opérations après la fin de l'état d'urgence local. Ainsi, le Plan de sécurité civile de l'agglomération de Montréal va demeurer en vigueur, et ce, en mode rétablissement. Cela permettra de maintenir la coordination des consignes et des communications régulières sur la situation sanitaire entre la santé publique, la Ville de Montréal et le Centre de sécurité civile.

Rappelons que l'état d'urgence local a permis à l'agglomération de contribuer à soutenir les efforts du réseau de la santé et des services sociaux et de la Direction régionale de santé publique dans la lutte contre la COVID-19. Ainsi, l'agglomération a contribué aux efforts de ses partenaires et des organismes communautaires en prêtant des sites municipaux ou en offrant son support logistique pour l'ouverture de centres de jour extérieurs, de haltes alimentaires et de centres d'hébergement d'urgence pour venir en soutien aux personnes en situation d'itinérance. L'administration a également soutenu le réseau de la santé dans l'ouverture des cliniques de vaccination, a sécurisé les lieux de travail de ses employés, en plus d'offrir le matériel sanitaire nécessaire, et a soutenu l'OMHM dans la sécurisation des lieux pour limiter la propagation de la COVID-19.

En vertu de l'article 49 de la Loi sur la sécurité civile, le conseil d'agglomération peut mettre fin à l'état d'urgence dès qu'il estime que celui-ci n'est plus nécessaire.

 -30-