COVID-19
Couvre-feu en vigueur entre 22 h et 5 h. S'informer

Protection des milieux naturels : La Ville de Montréal fait l'acquisition d'un autre espace vert pour consolider le Grand parc de l'Ouest

14 janvier 2022

Montréal, le 14 janvier 2022 - La Ville de Montréal est heureuse d'annoncer qu'elle poursuit ses efforts de protection des milieux naturels en faisant l'acquisition d'un espace vert de plus de 0,75 hectare, composé d'un boisé et de milieux humides, dans l'arrondissement de L'Île-Bizard–Sainte-Geneviève. Ce geste est un pas de plus vers la consolidation du Grand parc de l'Ouest. Doté d'un potentiel écologique élevé, le terrain en question se trouve à l'intérieur du corridor écoforestier de L'Île-Bizard, un milieu naturel d'exception. La Ville fera l'achat du terrain pour la somme de 750 000 $ plus taxes. Rappelons qu'en décembre, la Ville a également fait l'acquisition d'un autre terrain visant à consolider ce grand parc.

L'acquisition de ce terrain, situé au nord du boulevard Jacques-Bizard, à l'ouest de la rue des Bruants, permettra de contribuer à l'objectif de la Ville de protéger 10 % du territoire terrestre de l'agglomération de Montréal. L'initiative contribuera également à assurer la résilience de la métropole face aux changements climatiques, tout en favorisant le maintien de la biodiversité et de la forêt urbaine.

« Nous le savons, et cela est encore plus clair depuis le début de la pandémie, les espaces verts apportent une foule de bénéfices à la collectivité. C'est pourquoi notre administration se donne les moyens d'enraciner la nature en ville en investissant dans un écosystème riche en biodiversité qui bénéficiera à l'ensemble des Montréalaises et des Montréalais », a souligné la vice-présidente du comité exécutif et responsable des grands parcs, du mont Royal, des sports et des loisirs, d'Espace pour la vie, du parc Jean-Drapeau et de l'Est de Montréal, Caroline Bourgeois.

« Il est primordial pour notre administration de préserver les derniers écosystèmes de très grande valeur écologique situés dans des territoires en développement, ce que nous permet le droit de préemption. Il s'agit d'un outil indispensable pour protéger et mettre en valeur la forêt urbaine et les milieux naturels montréalais », a ajouté le vice-président du comité exécutif et responsable de l'habitation, de la stratégie immobilière et des affaires juridiques, Benoit Dorais.

À propos du Grand parc de l'Ouest

Se déployant sur quelque 3 000 hectares (30 km²), le Grand parc de l'Ouest regroupe actuellement les cinq parcs-nature de l'ouest de l'île de Montréal (l'Anse-à-l'Orme, le Bois-de-L'Île-Bizard, le parc agricole du Bois-de-la-Roche, le Cap-Saint-Jacques et les Rapides-du-Cheval-Blanc), en plus de différents secteurs d'intérêt.