COVID-19
Montréal est au palier vigilance (zone verte). S'informer

Repenser le parc immobilier de Mercier-Est autour du développement durable

9 septembre 2021

Montréal, le 9 septembre 2021 -

Au lendemain de l'annonce d'un engagement important à agir avec la collectivité pour accélérer la transition écologique sur son territoire, l'arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve met la table en misant sur la valorisation du patrimoine immobilier existant plutôt que sur la construction de nouvelles installations. C'est dans cette optique et pour mieux répondre aux besoins de la population et des organismes de Mercier-Est que l'arrondissement procédera à l'agrandissement et à la mise aux normes du chalet Saint-Victor. 

Ce projet de réaménagement s'intégrera au parc actuel, qui comprend un terrain de balle et de pétanque, lesquels seront maintenus sur le site. Quant à la pataugeoire, qui n'est plus en service en raison de sa désuétude, elle sera reconvertie en jeux d'eau, une bonne nouvelle pour les familles du quartier. Le projet fait ainsi écho aux valeurs de consolidation des actifs priorisées par l'arrondissement et répond en tout point à la vision de transition écologique élaborée en concertation avec les organismes du milieu, envers lequel un engagement formel a été pris par le conseil d'arrondissement, mardi dernier. Plutôt que de tout jeter à terre et de bâtir à nouveau, l'optique recherchée est de conserver les éléments de la structure et les matériaux encore viables!

Suivant le principe de revalorisation du bâtiment existant, le réaménagement du chalet Saint-Victor sera un projet de construction durable visant à réduire l'impact environnemental et à optimiser les coûts de construction, d'exploitation et d'occupation. La conception de ce bâtiment permettra de répondre adéquatement aux besoins de ses occupants et du milieu, et respectera le principe d'accès universel dans un souci d'ouverture à la communauté. Une démarche avec le milieu qui vise à recueillir et à analyser les besoins est d'ailleurs prévue au cours des prochains mois. 

« L'enjeu de l'accès à des installations de qualité est bien réel dans Mercier-Est, où le déficit de bâtiments a mis une pression énorme sur le milieu, qui a ainsi dû faire preuve d'une grande souplesse afin de poursuivre l'offre de services », a affirmé le maire de l'arrondissement, Pierre Lessard-Blais. « Je tiens à remercier tous les organismes de Mercier-Est et je salue particulièrement les efforts déployés pour assurer un service de camp de jour dans le quartier cet été, malgré ce contexte difficile. Je tiens également à remercier la communauté, qui a été bien patiente ces dernières années. » 

Il est à noter que des démarches pour répondre aux besoins de la population et des organismes se poursuivent. L'arrondissement vise l'octroi du contrat pour les services professionnels en 2022.