COVID-19
Montréal est au palier vigilance (zone verte). S'informer

Projet pilote : des navettes autonomes mises en service aux abords de la Plaza Saint-Hubert

8 septembre 2021

Montréal, le 8 septembre 2021 - La Ville de Montréal est fière d'annoncer la mise en place d'un projet pilote de navettes autonomes, qui circuleront aux abords de la Plaza Saint-Hubert, dans l'arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie.

Le projet pilote alimentera les réflexions de la Ville de Montréal sur l'avenir des rues commerciales et l'intégration de cette technologie dans le tissu urbain. Il permettra également d'évaluer la cohabitation des navettes autonomes avec d'autres moyens de transport, ainsi que le niveau d'acceptabilité sociale face à l'usage de cette technologie.

Deux véhicules autonomes de Keolis, de type minibus électriques, emprunteront un parcours de 30 minutes formé des rues Saint-Hubert et Saint-André, à une vitesse maximale de 20 km/h. Sept arrêts ont été sélectionnés pour la première phase du projet et un opérateur doté d'une formation spécifique en pilotage de navettes autonomes sera à bord en tout temps. La première phase du projet pilote aura lieu d'octobre à décembre 2021 et la deuxième phase, de mai à juillet 2022. Ce projet pilote, offert gratuitement à la population, permettra d'accueillir à terme un nombre maximal de 15 passagers. Compte tenu du contexte sanitaire actuel, l'achalandage maximal de passagers est fixé à 5 personnes, et pourra évoluer selon les directives de santé publique.

« Ces navettes contribueront à la relance économique du secteur en créant un pôle d'attractivité qui bénéficiera aux commerçants et dynamisera le quartier en attirant des visiteurs. Ce nouveau mode de transport, confortable et respectueux de l'environnement, permettra de desservir le quartier tout en bonifiant l'expérience des usagers des transports actifs et collectifs. Les navettes cadrent parfaitement dans les objectifs de notre Plan climat 2020-2030, qui mise entre autres sur les technologies propres et l'électrification. Je remercie nos partenaires et collaborateurs : le ministère des Transport du Québec, l'arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie, l'Agence de mobilité durable, la Société de développement commercial de la Plaza Saint-Hubert, Keolis, Navya, Polytechnique Montréal, et l'INRS pour leur contribution à ce projet », a declaré Éric Alan Caldwell, responsable de la mobilité au sein du comité exécutif.

« Ce projet pilote est en cohésion avec notre vision du Montréal de demain, qui prévoit que la Ville demeure à l'avant-garde des technologies propres et des innovations en électrification. Aujourd'hui, Montréal confirme son leadership dans le domaine des véhicules autonomes alors que que nous évaluons des applications nouvelles de cette technologie », a déclaré Sophie Mauzerolle, responsable de l'urbanisme et de l'électrification des transports au comité exécutif.

« La SDC et ses commerçants ont toujours été des précurseurs pour essayer des nouveautés et être à l'avant-garde. La navette autonome est un projet pilote qui va en ce sens et qui permettra aux  résidents, aux clients et aux visiteurs d'essayer ce système qui facilitera les déplacements et la mobilité. Cela favorisera la diminution de la congestion routière en plus de contribuer à la réduction des gaz à effet de serre. La boucle de 2 km n'est qu'un début. Nous sommes heureux d'être associés à ce projet et nous invitons les montréalais-e-s à venir découvrir et essayer la navette et encourager nos commerçants et restaurateurs de la Plaza Saint-Hubert », a déclaré Charles Brousseau, directeur général par intérim et président du conseil d'administration de la SDC Plaza Saint-Hubert. 

« Le groupe Keolis remercie la ville de Montréal pour sa confiance sur ce projet de service de mobilité autonome. La sécurité, la progressivité et l'acceptabilité sont au cœur de nos préoccupations pour assurer la performance et la réussite de ce projet. Le cas d'usage de la Plaza Saint-Hubert démontre pleinement la pertinence de ce type de mode pour assurer une desserte fine de premier et dernier kilomètre en milieu urbain », a ajouté Sheherazade Zekri, directrice des nouvelles mobilités du Groupe Keolis.

Le passage de la navette est planifié en coordination avec la STM. Le passage des navettes sur Saint-Hubert se fera de manière désynchronisée avec les autobus de la ligne 30 afin de bonifier les options de déplacements actifs de la population.

Ce projet pilote voit le jour à la suite  d'études de faisabilité et d'analyses de sécurité menées durant plusieurs mois par le Comité d'étude conjoint MTQ/SAAQ ainsi que les équipes projet (Ville de Montréal/Keolis/Navya). Un test en circuit fermé recréant le contexte de la rue Saint-Hubert et Saint-André a également été effectué afin d'évaluer le véhicule et tous les essais ont été concluants. Une marche à blanc d'une durée de deux semaines sur le site aura lieu avant l'ouverture au public.

Ce projet est le fruit d'une entente avec le ministère des Affaires municipales et de l'Habitation, visant l'étude et l'acquisition de connaissances sur le sujet des véhicules autonomes. En 2018, une subvention de 5 M$ sur 5 ans a été versée  à la Ville de Montréal pour son déploiement. Le coût total du projet sur la rue Saint-Hubert est d'environ 1 140 000 $ et est tiré de cette enveloppe. Dans le cadre de cette entente, un premier projet d'expérimentation de navettes autonomes sur les chemins publics s'est tenu entre le Parc olympique et le marché Maisonneuve en 2019.