COVID-19
Montréal est au palier vigilance (zone verte). S'informer

Avis sur les personnes âgées immigrantes et/ou racialisées (PAIR): 10 recommandations pour assurer aux PAIR des milieux de vie inclusifs et sécuritaires

24 août 2021

Montréal, le 25 août 2021 - Le Conseil interculturel de Montréal (CIM) a déposé au conseil municipal du 23 août son plus récent avis « Les personnes âgées immigrantes et/ou racialisées : favoriser des milieux de vie inclusifs ».

La pandémie de COVID-19 a été un moment de prise de conscience collective quant aux conditions de vie des personnes âgées au Québec. Toutefois, même au cours de cette crise pandémique, un segment particulier de la population âgée est une fois de plus resté dans l'ombre : les personnes âgées immigrantes et/ou racialisées (PAIR). Cet avis du CIM lève le voile sur les enjeux vécus par PAIR à Montréal ainsi que les barrières qu'elles rencontrent dans l'accès aux services municipaux et à des milieux de vie sains, sécuritaires et adéquats.

Le président du CIM, M. Souleymane Guissé, souligne d'emblée qu'« il importe de reconnaître les inégalités claires entre les PAIR et le reste de la population ». Il précise que « c'est la première fois que nous abordons de front les enjeux spécifiques aux PAIR et cet avis doit servir d'occasion d'échanger avec ces personnes et de maintenir un dialogue pour enrichir nos réflexions sur les enjeux auxquels elles font face en termes de logement, participation dans la ville, urbanisme, aménagement et transport ».

« Le rôle crucial que les personnes aînées ont joué dans le développement de nos sociétés mérite que nous leur accordions une pleine reconnaissance dans nos vies et dans nos villes. Cette reconnaissance doit se traduire par des gestes et des actions concrètes qui répondent à leurs besoins et à leurs attentes. Je remercie le CIM pour son avis qui nous sensibilise aux enjeux spécifiques vécus par les personnes âgées immigrantes ou racialisées. En tant que municipalité amie des aînés-es, la Ville de Montréal est déterminée à agir pour répondre aux défis et aux besoins des citoyennes et des citoyens aînés de tous les horizons, dans une perspective intersectionnelle », a déclaré Mme Nathalie Goulet, responsable de l'inclusion sociale, des sports et loisirs, de la condition féminine, de l'itinérance et de la jeunesse au sein du comité exécutif de la Ville de Montréal.

« La pandémie de la COVID-19 a eu des effets sur l'ensemble de la population, mais plus particulièrement sur les personnes aînées, qui ont souffert non seulement davantage de la maladie, mais aussi des mesures de prévention mises en place. Pour les personnes âgées immigrantes ou racialisées, les barrières et les impacts ont été encore plus grands. Nous accueillons les dix recommandations du CIM avec grand intérêt et ouverture. Elles nous permettront d'aller encore plus loin pour assurer aux PAIR, des milieux de vie inclusifs et sécuritaires ainsi que leur épanouissement et leur pleine participation à la vie montréalaise », a ajouté Cathy Wong, responsable de la diversité, de l'inclusion en emploi, de la langue française, et de la lutte au racisme et à la discrimination au comité exécutif de la Ville de Montréal.

Le CIM a formulé dix recommandations pour assurer aux PAIR des milieux de vie inclusifs et sécuritaires. Parmi celles-ci, le CIM souhaite attirer l'attention sur les trois recommandations suivantes:

- Que la Ville investisse dans le soutien aux initiatives de lutte contre les fractures linguistiques et numériques qui exacerbent la vulnérabilité des PAIR.

- Que la Ville s'assure, pour chaque nouveau projet urbanistique, que l'aménagement de l'environnement urbain soit adapté aux personnes âgées, notamment dans les quartiers abritant de fortes proportions de ménages issus de l'immigration et/ou racialisés.

- Que la Ville utilise son siège à l'Autorité régionale de transport métropolitain pour travailler à offrir la gratuité complète du transport pour toutes les personnes de 65 ans et plus.

« Le CIM est d'avis que Montréal pourrait sans conteste constituer un modèle, à l'échelle du Réseau mondial des Villes amies des aînés-es, en faisant une place de choix aux personnes âgées issues de la diversité », conclut M. Guissé.

Pour consulter les publications du CIM: https://bit.ly/2ZdYCjE

Le Conseil interculturel de Montréal
À titre d'instance municipale consultative indépendante, le Conseil interculturel de Montréal conseille la Ville sur toutes questions relevant des relations interculturelles. Le CIM est constitué de quinze membres bénévoles reflétant la diversité culturelle de Montréal et provenant de milieux professionnels divers. Depuis le début de ses activités en 2003, le CIM a eu l'occasion de conseiller à de nombreuses reprises les membres du comité exécutif et du conseil municipal sur divers enjeux afin de favoriser l'inclusion et la participation des membres des communautés d'origines diverses.