COVID-19
Montréal est au palier vigilance (zone verte). S'informer

Relance économique _ Des assouplissements supplémentaires pour favoriser l'essor des terrasses, des camions-cuisines et la relance économique

12 mars 2021

Montréal, le 12 mars 2021 - Le responsable du développement économique au sein du comité exécutif, Luc Rabouin, est fier de confirmer que de nombreux arrondissements de Montréal reconduiront la réduction tarifaire pour les permis de café-terrasses en vue de la saison estivale. Ces efforts s'ajoutent aux différents assouplissements décrétés lors de conseils d'arrondissements afin d'offrir aux commerçantes et aux commerçants des terrasses élargies, ainsi qu'aux différentes mesures de soutien aux artères commerciales annoncées dans le plan de relance économique de la Ville de Montréal Agir maintenant pour préparer la relance. Considérant qu'une terrasse estivale au centre-ville peut coûter plusieurs milliers de dollars, ces assouplissements représentent un moyen concret pour les arrondissements d'aider les restaurateurs en cette période particulièrement difficile. Ils génèrent des économies importantes pour les exploitants, simplifient les processus de délivrance des permis et contribuent à la relance économique de la métropole.

Ainsi, les arrondissements de Ville-Marie, du Plateau-Mont-Royal, de Rosemont–La Petite-Patrie, du Sud-Ouest, d'Outremont, de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, d'Ahuntsic-Cartierville, de Lachine, de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce et de Verdun reconduiront la réduction tarifaire des permis pour terrasses 2021, variant de la gratuité au coût symbolique de 55 $. Pour la première fois, l'arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles emboîtera le pas afin de favoriser l'essor de terrasses sur son territoire. Des terrasses élargies pourront pour leur part être installées dans Ville-Marie, Outremont, le Plateau-Mont-Royal, le Sud-Ouest, Verdun, Rosemont–La Petite-Patrie, et Mercier–Hochelaga-Maisonneuve. Ces mesures totalisent près de 2 M$.

« Ces assouplissements témoignent de la volonté des arrondissements de repenser l'espace public afin de permettre un achalandage sécuritaire des terrasses, tout en offrant des environnements commerciaux vivants et animés. Encore cette année, nous souhaitons que les restaurateurs, qui ont été particulièrement touchés par la crise, puissent accueillir davantage de clientèle dans le respect des consignes sanitaires et offrir des expériences de consommation qui contribueront à faire de nos artères des lieux attrayants et sécuritaires. Montréal est la capitale de la gastronomie en Amérique du Nord et nous ferons tout pour soutenir la relance de cette industrie phare, qui fait partie de l'ADN de Montréal », a déclaré le responsable du développement économique au comité exécutif, Luc Rabouin.

« Ces actions concrètes viennent soutenir et aider grandement toutes les PME du secteur de la restauration et des bars à Montréal. En ces temps difficiles, l'endettement n'est plus une solution. La gratuité des terrasses ou de faibles frais (55 $) pour la saison 2021 sont de l'oxygène pur pour nos entrepreneur.es et font foi d'une solidarité exemplaire », a ajouté Pierre Thibault, président de la Nouvelle association des bars du Québec (NABQ).

Camions-Cuisines

Forts d'une étroite collaboration avec l'Association des restaurateurs de rues du Québec, plusieurs arrondissements implantent de nouveaux sites permettant l'implantation de restaurateurs mobiles. Ahuntsic-Cartierville, Ville-Marie, Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, Rosemont–La Petite-Patrie et potentiellement d'autres arrondissements permettront ainsi aux Montréalaises et aux Montréalais de profiter de cette offre alimentaire durant l'été. Cette année, les camions de cuisine de rue disposeront d'au moins 24 emplacements autorisés, soit plus du double de l'année dernière. Exceptionnellement cette année, les camions-cuisines pourront s'implanter dès  la mi-avril, en respectant les réglementations locales, tout en préservant l'attractivité des adresses locales implantées sur rues. Les restaurateurs mobiles pourront servir leur clientèle gratuitement grâce aux assouplissements adoptés par les arrondissements participants.

« On voit apparaître avec grand plaisir une nouvelle façon de profiter des espaces verts grâce à la cuisine de rue dans différents quartiers, ce qui nous fait espérer une année prospère qui saura participer à animer une industrie des plus sécuritaire », a commenté Gaelle Cerf, vice-présidente de l'Association des restaurateurs de rue du Québec.

Piétonnisations 2021

Depuis le 22 février, un programme de 4 M$ est mis en place afin de soutenir les sociétés de développement commercial (SDC) et les associations de commerçants qui désirent mettre en place des piétonnisations pour l'été 2021. Cet appel à projets, qui prévoit un soutien financier pouvant atteindre 400 000 $ par projet pour un maximum de 66 % des coûts, a été développé en partenariat avec l'Association des SDC de Montréal à la suite de nombreuses demandes de la part de ses membres pour appuyer la réouverture anticipée des restaurants montréalais et favoriser la relance commerciale des artères.

« En plus de soutenir les commerces et les restaurants présents sur nos artères, les projets de piétonnisation, qui jailliront de consultations locales, offriront aux Montréalaises et aux Montréalais des lieux propices aux retrouvailles de leurs proches, ainsi qu'à l'appropriation des espaces qui leur sont chers et qui les feront vibrer cet été  », a  souligné Billy Walsh, président-directeur général de l'Association des SDC de Montréal (ASDCM).

Les projets de piétonnisation peuvent être déposés d'ici le 22 mars 2021.