COVID-19
Montréal est au palier alerte maximale. Couvre-feu en vigueur de 20 h à 5 h. S'informer

Stratégie 12 000 logements sociaux et communautaires - Contributions additionnelles à l'organisme L'Anonyme pour l'aménagement d'une toute nouvelle maison de chambres dans Hochelaga-Maisonneuve

19 février 2021

Montréal, le 19 février 2021 - Grâce à la Stratégie 12 000 logements déployée par la Ville de Montréal, 14 chambres à loyer abordable seront offertes dès la fin de l'année aux citoyennes et citoyens en situation de grande marginalité dans Mercier–Hochelaga-Maisonneuve. Aligné au Plan d'action montréalais en itinérance 2018-2020, ce projet de 3,5 M$ permettra à l'organisme l'Anonyme de faire l'acquisition et la rénovation d'une maison de chambres, tout en préservant l'accès au logement à des personnes qui, trop souvent, se retrouvent sans domicile fixe, faute de correspondre aux critères ou aux exigences des hébergements existants.

Grâce à un montage financier impliquant la Ville de Montréal, le ministère de l'Emploi et du Développement social du Canada et le CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal (CCSMTL), ce projet de l'organisme a pu débuter les travaux le 18 janvier dernier.

« Depuis notre arrivée en poste, nous concrétisons une vision ambitieuse et inclusive de l'habitation, qui n'a jamais été aussi prioritaire pour la Ville de Montréal. Ce projet de maison de chambres abordables s'inscrit parfaitement  dans notre volonté de réaliser des projets qui, traditionnellement, ne rencontraient pas les critères des programmes existants. Grâce à nos nouveaux outils, nous pouvons donner vie à ce projet novateur, qui permettra d'offrir pour la première fois une ressource d'habitation à haut seuil d'accessibilité », a soutenu Robert Beaudry, responsable de l'habitation au sein du comité exécutif.

Partenariat important

Montréal a confirmé une subvention de 2,3 M$ en 2019 dans ce projet et a réservé, cette année, un montant allant jusqu'à 937 071 $, pour couvrir les frais supplémentaires occasionnés par les aléas de la COVID-19. Le gouvernement fédéral et le CCSMTL, par l'entremise du programme Vers un chez-soi, ont pour leur part octroyé un financement de 870 000 $ à l'Anonyme afin de soutenir  le  projet immobilier de l'organisme.

Le projet s'inspire de pratiques internationales dites de « bas seuil » d'intervention qui offrent la possibilité de se loger sans visée d'abstinence. Selon l'approche de réduction des méfaits, il ne s'agit pas d'exiger une multitude de changements de comportements chez les locataires, mais bien de les stabiliser en logement et de leur faire connaître les ressources disponibles afin qu'ils puissent améliorer leur qualité de vie. L'Anonyme mise sur une démarche volontaire des locataires, soutenus par les liens créés avec l'organisme ou d'autres instances du réseau de la santé et des services sociocommunautaires.

« Travailler pour que tous et toutes aient accès à un endroit sécuritaire et chaud est au cœur de nos priorités. La pandémie a démontré que les besoins sont grands pour les personnes en situation d'itinérance, alors que l'accès à un logement est un besoin de base qui devrait toujours être comblé. Je continue de travailler avec l'honorable Ahmed Hussen pour assurer que chaque Canadien reçoive l'aide dont il a besoin. On vient confirmer la nécessité du travail que font les organismes comme l'Anonyme, afin de maintenir le filet social et assurer une meilleure chance pour tous et toutes »,  a soutenu Soraya Martinez Ferrada, députée fédérale d'Hochelaga.

« De par la concertation des efforts entre les partenaires, nous pourrons, grâce à ce projet novateur de logements supervisés dans Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, contribuer à offrir aux personnes en situation d'itinérance une certaine stabilité résidentielle, une meilleure qualité de vie et un maintien des liens sociaux », a mentionné Sonia Bélanger, présidente-directrice générale du CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal.

« Dans le contexte social actuel, il est encore plus important d'offrir des logements adaptés aux besoins des personnes en situation d'itinérance. L'Anonyme est fier de développer cette nouvelle initiative, en partenariat avec les divers acteurs et actrices du milieu communautaire du quartier Hochelaga-Maisonneuve », a estimé le directeur-adjoint de l'organisme, Julien Montreuil.

« Le nouveau modèle d'habitation proposé par le projet du 3629, rue Sainte-Catherine fera une place aux personnes habituellement écartées par les critères d'admission traditionnels, et donc, souvent condamnées à la rue. Il s'agit d'un projet novateur au potentiel énorme, et je suis heureux qu'il soit porté par l'équipe sensible et dévouée de L'Anonyme, que je salue d'ailleurs. Je tiens aussi à remercier le gouvernement fédéral et nos partenaires pour leur contribution aux efforts de la Ville afin de faciliter l'accès à un toit au plus grand nombre », a conclu le maire de l'arrondissement de  Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, Pierre Lessard-Blais.

L'organisme est accompagné par le groupe de ressource technique Bâtir son quartier dans la réalisation de son projet.  L'axe 3 de la stratégie 12 000 logements de la Ville de Montréal soutient des projets ayant un impact social qui répondent à des besoins en habitation non comblés ou qui desservent une clientèle non prise en charge par les autres programmes existants. Les projets sélectionnés doivent également s'inscrire dans une vision de revitalisation d'un secteur d'habitation et proposer des pratiques novatrices.