COVID-19
Montréal est au palier alerte maximale. Couvre-feu en vigueur de 20 h à 5 h. S'informer

COVID-19 - La Ville de Montréal annonce un report des deux versements du compte de taxes en 2021

13 janvier 2021

Montréal, le 13 janvier 2021 - La pandémie de la COVID-19 continue de bouleverser le quotidien de la population montréalaise et la deuxième vague qui déferle présentement sur la métropole ralentit considérablement la reprise des activités économiques. Afin d'offrir un répit aux propriétaires montréalais en cette période de crise, la Ville de Montréal offre un report des deux versements du compte de taxes municipales pour l'année 2021. Les propriétaires et entreprises pourront ainsi acquitter leur premier paiement d'ici le 1er juin 2021, plutôt que le 1er mars 2021. Le deuxième versement devra pour sa part être effectué d'ici le 1er septembre 2021, plutôt que le 1er juin 2021.

« Nous sommes heureux de pouvoir offrir ce nouveau délai de trois mois aux entreprises et aux propriétaires montréalais. Ces reports constituent un effort important de la Ville de Montréal, mais ils nous apparaissent nécessaires vu la situation pandémique qui prévaut dans la métropole et la reprise plus lente de notre économie. Cette mesure nous permettra par ailleurs de soutenir nos petits commerçants qui peinent à traverser la crise et à se remettre sur pied en ces temps difficiles », a déclaré la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

« Nous sommes conscients que la pandémie ne se terminera pas du jour au lendemain et que d'autres mois difficiles sont à prévoir. C'est pourquoi j'ai demandé à nos équipes d'offrir ces délais aux propriétaires montréalais. Il s'agit de la chose à faire étant donné les temps difficiles que nous traversons collectivement », a souligné Benoit Dorais, président du comité exécutif.

Rappelons que dans le rapport Du confinement à la relance : pour une métropole résiliente, produit par un groupe d'économistes piloté par Luc Godbout, titulaire de la chaire en fiscalité et en finances publiques de l'Université de Sherbrooke, une des recommandations était justement d'analyser la possibilité de prolonger des assouplissements ou reports de taxes foncières, ce à quoi répond la Ville une fois de plus, aujourd'hui.