Un projet pilote de collecte de matières résiduelles par conteneurs semi-enfouis voit le jour à Montréal-Nord

7 décembre 2020

Montréal, le 7 décembre 2020 - L'arrondissement de Montréal-Nord a procédé à l'inauguration des tout nouveaux conteneurs semi-enfouis de l'avenue Jubinville, dans le cadre d'un projet pilote de collecte des matières résiduelles qui permettra d'améliorer la propreté et la qualité de vie des résidents de cette avenue située dans le nord-est de son territoire.

Les citoyens de la rue n'ont maintenant plus à attendre les jours de collectes pour se départir de leurs ordures ménagères, de leurs matières recyclables et de leurs résidus alimentaires. Ces conteneurs leur permettront de disposer de leurs matières résiduelles au moment qui leur convient. Le quartier sera ainsi plus propre, plus accueillant et plus agréable pour les résidents. Si tout va bien, et une fois les analyses effectuées, les segments voisins des rues Lapierre et Matte auront aussi accès à ce service l'an prochain.

« La collecte des matières organiques est un outil incontournable pour atteindre nos objectifs visant la réduction de l'enfouissement et c'est dans cette optique que Montréal veut développer de nouvelles méthodes visant à assurer la mise en place des collectes dans tous les immeubles de 9 logements et plus. À ce titre, nous sommes fiers de lancer un projet pilote dans l'arrondissement de Montréal-Nord, qui profitera aux citoyens du secteur nord-est, tout en s'inscrivant en cohérence avec les orientations du PDGMR 2020-2025 », a commenté Jean-François Parenteau, membre du comité exécutif, responsable des services aux citoyens, de l'environnement, de l'approvisionnement, du matériel roulant et des relations gouvernementales.

« Notre Plan collectif de propreté du Nord-Est a été mis sur pied en concertation avec les citoyens et les organismes du quartier et, déjà, des résultats sont visibles grâce à des interventions ciblées, à une augmentation des inspections et à l'ouverture d'un Éco-quartier dans le secteur. Avec l'arrivée de ces conteneurs, nous venons poser un nouveau jalon important de ce beau projet collectif dont nous sommes très fiers», de déclarer la mairesse de Montréal-Nord Christine Black, qui a aussi tenu à remercier la Ville de Montréal et les organismes partenaires pour leur précieuse collaboration, soit la Société d'Habitation Populaire de l'Est de Montréal (SHAPEM), Parole d'excluEs, Un itinéraire pour tous (UIPT) et l'Éco-quartier de Montréal-Nord.

« Nous sommes heureux de voir avancer l'aménagement des conteneurs semi-enfouis, résultat d'un travail concerté entre partenaires, et que les citoyenNEs du Nord-Est et particulièrement les membres du Comité RaCiNE ont souhaité voir s'implanter pour contrer les enjeux de propreté dans leur quartier. Vivre à Montréal-Nord signifie aussi d'avoir un environnement sain et de grandir dans un environnement favorable à la santé des petits et des grands», de déclarer Bochra Manai, directrice de Parole d'excluEs.

« Nous sommes enchantés  d'aider à sensibiliser  et à conscientiser les locataires à l'importance d'un quartier propre  où nous sommes fières d'habiter » de déclarer David Lalonde, gestionnaire à la SHAPEM.

Rappelons que l'installation de ces conteneurs est financée par la Ville de Montréal et que ce projet pilote est en cohérence avec l'orientation de son Plan de gestion des matières résiduelles 2020-2025 qui vise à détourner l'ensemble des matières organiques de l'enfouissement.  Il vise également à développer des méthodes pour assurer la mise en place des collectes dans les immeubles de 9 logements et plus.

Notons que le conseil d'arrondissement de Montréal-Nord a accordé récemment une contribution financière maximale de 10 000 $ à l'organisme Paroles d'excluEs pour l'embauche d'un référent de propreté, en poste depuis le 1er novembre. Cette personne aura pour tâche d'accompagner les citoyens dans l'utilisation des conteneurs semi-enfouis. Cet organisme soutien également le groupe de jeunes Les gilets verts, lesquels sont formés par l'Éco-quartier et qui se veulent les ambassadeurs de la jeunesse du secteur en matière de propreté et d'environnement.