COVID-19
Montréal est au palier alerte maximale. S'informer

Crise du logement - Montréal investit 2 M$ supplémentaires

13 novembre 2020

Montréal, le 13 novembre 2020 - Afin de venir en aide aux familles sans logis depuis le 1er juillet et pour répondre aux besoins qui ont été accentués par la crise sanitaire, la Ville de Montréal verse un million de dollars supplémentaire à l'Office municipal d'habitation de Montréal (OMHM). Cette somme servira à rembourser les frais supplémentaires encourus par le Service de référence de l'OMHM pour l'hébergement temporaire et les autres mesures d'urgence.

Un montant additionnel de 1,015 M$ s'ajoute à celui de 385 000 $ qui était prévu pour l'année en cours. C'est donc un total de 1,4 M$ qui seront disponibles pour les besoins d'hébergement temporaire pour 2020. 

Le budget 2021 de l'Office sera aussi ajusté du même montant, soit 1 M$, afin d'assurer le maintien des services aux citoyens dans le besoin.

« Comme chaque année à l'approche du 1er juillet, la Ville de Montréal a mis en place une série de mesures afin d'accompagner les ménages montréalais qui doivent déménager ou qui sont à la recherche d'un logement. La COVID-19 a grandement compliqué la tâche à de nombreuses familles qui cherchaient à se reloger et nous avons donc pris la décision de prolonger ces mesures pour leur venir en aide. Au 5 novembre 2020, 21 ménages étaient toujours hébergés dans le cadre de l'Opération 1er juillet. Il était donc nécessaire d'augmenter les sommes versées à l'OMHM pour couvrir ces dépenses additionnelles », a déclaré Robert Beaudry, responsable de la gestion et planification immobilière, de l'habitation des grands parcs et du parc Jean-Drapeau au comité exécutif.

De nombreuses mesures déployées

Le  Service de référence pour les personnes sans logis est une activité financée par la Ville de Montréal, dont la gestion est sous la responsabilité de l'Office municipal d'habitation de Montréal (OMHM). La Ville et l'OMHM ont redoublé d'efforts cette année et ajouté des ressources pour accompagner les nombreux ménages en difficulté. En plus des rencontres pour les aider à trouver un endroit où se loger et des recherches quotidiennes afin de constituer une banque de logements à louer, le Service de référence offre au besoin des services d'hébergement temporaire.

La Ville de Montréal a également travaillé avec le Centre de coordination des mesures d'urgence, afin d'organiser l'aide sur le terrain lors de la période critique du 1er juillet. Un guichet unique, le 311, a par ailleurs été mis sur pied pour répondre plus efficacement aux questions des locataires.

Des demandes en forte hausse

La pandémie de la COVID-19 est venue aggraver une pénurie de logements qui sévissait depuis plusieurs années déjà. Les activités du Service de référence ont connu une croissance importante en 2020, répondant à plus de 800 demandes d'information et d'accompagnement cette année seulement. Le nombre de ménages qui ont reçu des services d'accompagnement a aussi plus que doublé, passant de 141, en 2019, à 390, en 2020. Le nombre de ménages hébergés a plus que doublé lui aussi, passant de 52 à 109. La durée moyenne d'hébergement, quant à elle, est passée de 19 jours en 2019 à 27 jours depuis janvier 2020.

Une crise du logement qui perdure

Depuis 2018, le marché locatif s'est resserré et le nombre de logements disponibles à Montréal a diminué de façon drastique. Le taux d'inoccupation est passé successivement de 2,9 %, en 2017, à 2 %, en 2018, à 1,9 %, en 2019, puis à 1,5 %, en 2020. La pénurie de logements s'observe de façon marquée dans le segment abordable du marché locatif et touche particulièrement les personnes seules à faible revenu ainsi que les familles.

 

- 30 -