COVID-19
Montréal est au palier vigilance (zone verte). S'informer

Nouvelles nominations au Conseil interculturel de Montréal

22 septembre 2020

Montréal, le 29 septembre 2020 – Mme Suzie Miron, conseillère municipale et Présidente du conseil de la ville de Montréal, est heureuse d'annoncer la décision du conseil municipal du 21 septembre 2020 de nommer M. Youssef Benzouine, Mme Layla Belmahi et Mme Barbara Eyer à titre de membres du Conseil interculturel de Montréal (CIM) pour un mandat de trois ans.

« C'est avec enthousiasme que souhaite la bienvenue aux trois nouveaux membres du Conseil interculturel de Montréal, M. Youssef Benzouine, Mme Layla Belmahi et Mme Barbara Eyer. Leurs parcours et leurs implications témoignent d'un engagement citoyen profond pour la justice sociale et pour faire de Montréal une ville à l'image de tou.te.s ses citoyen.ne.s », a souligné Mme Suzie Miron, conseillère municipale et Présidente du conseil de la ville de Montréal.

Youssef Benzouine

Youssef Benzouine est originaire du Maroc et est résident de Montréal depuis bientôt sept ans. Il s'y est d'abord installé dans le cadre de ses études à l'Université de Montréal où il a obtenu en 2017 une maîtrise en Science politique. Son mémoire portait sur les dynamiques entre ONG et État et plus spécifiquement sur les rapports de pouvoir au sein de celles-ci. Ses engagements actuels touchent à la solidarité internationale et au milieu des arts dans le monde arabe. En ce sens, il s'implique auprès du Projet Accompagnement Québec Guatemala depuis 2018, un organisme de défense des droits du peuple guatémaltèque, et a fait plusieurs publications dans le webzine Onorient qui porte sur la culture et l'art dans le monde arabe. À la suite de ses études, il a travaillé dans le milieu communautaire du droit au logement, conjuguant ainsi son grand intérêt pour la justice sociale à ses connaissances théoriques. À cet égard, il travaille présentement au Front d'action populaire en réaménagement urbain.

Layla Belmahi

Layla Belmahi est fortement animée par des valeurs de justice sociale et cherche depuis une dizaine d'années de mettre à profit ses compétences pour favoriser un changement social positif. Après un baccalauréat en Communication et Cultural Studies de l'Université Concordia, elle a obtenu une maîtrise en communication internationale et interculturelle à l'UQAM. Son mémoire a porté sur la perception identitaire des Montréalais.e.s noir.e.s. À Rabat au Maroc, elle a cofondé le mouvement féministe Woman Choufouch, qui luttait contre les violences envers les femmes. Une fois à Montréal, elle a continué son engagement à travers diverses initiatives, cette fois avec un regard davantage intersectionnel. Elle a contribué aux collectifs anti-racistes MTL sans profilage et Noor, ainsi qu'à des projets de recherche ayant mis en lumière des réalités vécues par des femmes, des personnes immigrantes, ou des personnes dont les parents ont immigré à Montréal. Œuvrer à faire de Montréal une ville plus juste lui tient particulièrement à cœur, ce qui s'est traduit dans son parcours professionnel. Layla Belmahi travaille aujourd'hui à la Coalition montréalaise des Tables de quartier où elle a le privilège de contribuer au développement social concerté de la ville.

Barbara Eyer

Barbara Eyer est titulaire d'une maitrise en urbanisme de l'Université de Montréal, membre de l'Ordre des Urbanistes du Québec et travaille à Bâtir son quartier. Dans le cadre de ses fonctions, elle accompagne les groupes et les citoyen.ne.s à faible et moyen revenu dans le développement de projets adaptés à leurs besoins. Pour elle, il est essentiel que cet accompagnement, souvent mené dans un contexte de diversité culturelle, se fasse dans un esprit de concertation et de collaboration. Elle a acquis cette conviction notamment en œuvrant dans le volet habitation et aménagement du Projet Impact Collectif du quartier Saint-Michel. Dans ce contexte, elle a participé à des démarches de mobilisation et sensibilisation auprès de citoyen.ne.s en situation de vulnérabilité. Avocate de formation, elle a également travaillé comme conseillère juridique dans la gestion de projets culturels et socio-éducatifs au Brésil en coordination avec différents partenaires des secteurs public et privé.