COVID-19
Montréal est au palier alerte maximale. S'informer

Protection des milieux naturels: Montréal acquiert un nouveau terrain vert et franchit une nouvelle étape dans le cadre du développement du Grand Parc de l'Ouest

17 septembre 2020

Montréal, le 17 septembre 2020 - Bonne nouvelle pour le Grand parc de l'Ouest. En effet, la Ville de Montréal a approuvé un projet de promesse bilatérale en vertu de laquelle elle s'engage à acquérir un terrain de plus de 11 hectares situé dans l'arrondissement de L'Île-Bizard–Sainte-Geneviève et appartenant au Club de golf Royal Montréal Ltée. D'une valeur de 1,8 M$, cette transaction permet d'augmenter la superficie protégée à l'intérieur des limites du Grand parc de l'Ouest. 

Le terrain en question faisait l'objet d'une mobilisation citoyenne pour sa préservation. Par ce geste concret, l'administration réitère son engagement envers la protection des milieux naturels. 

Droit de préemption

La Ville annonce également qu'elle pourra se prévaloir du droit de préemption pour 78 lots privés qui font partie des limites territoriales du Grand parc de l'Ouest. Ce droit permet à l'administration municipale d'acquérir, en priorité et au même prix, des terrains privés pour lesquels des acheteurs ont soumis des offres d'achat acceptées par les propriétaires. Le comité exécutif a adopté une résolution à cet effet lors de sa séance hebdomadaire. 

« L'acquisition éventuelle de ces lots permettra, d'une part, de consolider le territoire du Grand parc de l'Ouest et, d'autre part, de protéger des boisés, des friches et des milieux humides ou des écosystèmes fragiles ou riches en biodiversité », a déclaré Robert Beaudry, responsable de l'habitation, de la stratégie immobilière, des grands parcs et du parc Jean-Drapeau au comité exécutif. 

L'adoption de cette résolution permet à la Ville de Montréal de se prévaloir, pour une période de 10 ans, d'un avis d'assujettissement pour 78 lots. Toute personne propriétaire d'un de ces lots qui accepte une offre d'achat devra faire suivre un avis d'aliénation à la Ville, laquelle décidera, à la suite d'une analyse d'opportunité, si elle acquiert ou non le terrain au prix accepté par le ou la propriétaire. Conformément à ce que prévoit la Charte de la Ville de Montréal, les immeubles seront acquis au prix et aux conditions déposés par l'acheteur potentiel. Près de la moitié des lots visés par le droit de préemption sont situés sur le territoire de Montréal, les autres propriétés se répartissent entre Senneville, Beaconsfield et Sainte-Anne-de-Bellevue. 

L'exercice du droit de préemption est un nouveau pouvoir attribué à la Ville de Montréal par l'Assemblée nationale du Québec le 21 septembre 2017 au moment de l'adoption de la Loi augmentant l'autonomie et les pouvoirs de la Ville de Montréal, métropole du Québec. Il s'agit d'un outil d'intervention additionnel afin de protéger des milieux naturels d'intérêt et de les intégrer au réseau de parcs-nature montréalais. 

« L'Île-Bizard est un lieu bucolique avec une nature exceptionnelle qui mérite d'être protégée. Cette acquisition s'ajoute à celles totalisant plus de 20 hectares réalisées l'an dernier. Cela constitue donc une excellente nouvelle non seulement pour les résidents, mais pour l'ensemble de la collectivité montréalaise », a affirmé Normand Marinacci, maire de l'arrondissement de L'Île-Bizard–Sainte-Geneviève. 

Rappelons que la création du Grand parc de l'Ouest marque l'engagement de la Ville de Montréal à protéger les aires naturelles de l'ouest de l'île. Avec plus de 3 000 hectares, cette vaste étendue d'espaces verts a le potentiel de devenir le plus grand parc municipal au Canada. Il permettra à terme de boucler la ceinture verte bordant le lac des Deux-Montagnes, tout en enrichissant le réseau de plein air urbain offert à la population montréalaise. 

– 30 –