COVID-19
Montréal est au palier alerte maximale. S'informer

Une ville dans la ville : Le TOD Bois-Franc, pôle intermodal et milieu de vie

10 juin 2020

Saint-Laurent, le 9 juin 2020 - Les arrondissements de Saint-Laurent et d'Ahuntsic-Cartierville se réjouissent de franchir une nouvelle étape dans la planification détaillée de l'aire TOD Bois-Franc avec le dépôt du rapport final préparé à cet effet par la firme Provencher_Roy.

L'aire TOD Bois-Franc se déploie dans un rayon d'un kilomètre (1 km) à partir de la gare Bois-Franc. La gare, qui fait actuellement partie de la ligne de train Exo de Deux-Montagnes, sera remplacée d'ici 2023 par la station Bois-Franc du Réseau express métropolitain (REM), ce qui amènera des changements majeurs dans ce quartier situé aux frontières des deux arrondissements.

Citations

« Cet exercice de planification s'est révélé riche et captivant pour toutes les parties prenantes. On apprend dans le rapport que le secteur analysé recèle le potentiel d'accueillir quelque 15 000 nouveaux citoyens au cours des 20 prochaines années. On ne peut ignorer, dans ce contexte de densification soutenue, l'importance du prolongement de la ligne orange du métro jusqu'à la gare Bois-Franc du REM, tout comme le besoin pour d'autres infrastructures publiques pour offrir des services adéquats aux citoyens. Le rapport devient l'outil de référence par excellence pour la prise de décisions éclairées, alignées sur une vision partagée pour ce nouveau pôle d'habitation et de transport que nous souhaitons exemplaire et empreint des meilleures pratiques urbanistiques. »

Alan DeSousa, maire de Saint-Laurent

« Avec l'arrivée d'une gare du REM, les habitudes de mobilité dans ce secteur de Bordeaux-Cartierville seront transformées. Celui-ci sera relié par un réseau de transport rapide et efficace au centre-ville de Montréal, à l'aéroport, à plusieurs établissements d'enseignement supérieur et à de nombreux autres secteurs de Montréal et des villes voisines. La planification détaillée qui est adoptée aujourd'hui vise à permettre aux deux arrondissements de tirer le plein potentiel de l'arrivée de la gare du REM pour en faire un milieu de vie complet qui misera sur la mobilité durable et le développement durable. »

Émilie Thuillier, mairesse d'Ahuntsic-Cartierville

Faits saillants pour le TOD Bois Franc

On peut consulter le rapport de planification détaillé sur le site internet de l'arrondissement de Saint-Laurent.

En résumé, on retient que les processus de revitalisation et de requalification projetés pour le secteur s'échelonnent sur un horizon de plus de 20 ans. À terme, le concept d'aménagement développé pour les fins de la planification détaillée révèle le potentiel de développement suivant :

  • 7 700 nouvelles unités de logement
  • 39 600 m² d'espaces à bureaux
  • 37 700 m² de superficie commerciale
  • 23 300 m² de superficie dédiée aux fonctions institutionnelles
  • 104 350 m² de parcs, places publiques et espaces verts (±), qui avec les espaces verts à mettre en valeur et les parcs existants compteraient à terme pour près de 17% de l'aire TOD.

Selon le rapport, les investissements à consentir par la Ville pour réaliser les interventions projetées sont estimés à près de 87 M$ échelonnés sur plus de 20 ans, tandis que pour la même période les retombées fiscales totales équivaudraient à près de 670 M$.

Deux arrondissements, une vision, trois axes

Rappelons qu'au printemps 2019, le projet a fait l'objet d'une consultation publique en présence de 85 citoyens qui a été suivie par une charrette d'idéation à laquelle ont pris part 45 représentants du milieu communautaire, partenaires publics et privés, étudiants et professionnels.

Fort d'une démarche ancrée dans la concertation entre les diverses instances et avec le milieu, le rapport présente un énoncé de vision pour l'aire TOD Bois-Franc, lequel s'articule à travers trois grands axes d'interventions.

Énoncé de vision

Un pôle de transport intermodal et multifonctionnel qui est accessible et attractif, et autour duquel gravite un milieu de vie complet où il fait bon habiter, travailler et s'amuser.

Axes d'intervention

  • La complémentarité des réseaux, soit une meilleure connectivité pour les réseaux de transport collectifs et actifs, et les réseaux écologiques à l'échelle de l'aire TOD et au-delà de ses limites.
  • La restructuration du cadre bâti et paysager, c'est-à-dire une transformation progressive du milieu de vie pour favoriser l'émergence d'un environnement vivant, durable et distinctif.
  • Le retissage de la trame sociale, notamment par le rayonnement du pôle intermodal et multifonctionnel autour du REM, et la création de nouveaux lieux d'ancrages collectifs stimulant le sentiment d'appartenance des citoyens.

Prochaines étapes

L'adoption d'un programme particulier d'urbanisme (PPU) conjoint pour les deux arrondissements constitue une première étape à franchir pour entamer le processus de mise en œuvre, laquelle sera suivie de plusieurs modifications réglementaires au cours de l'année 2021.

Qu'est-ce qu'un TOD ?

Le TOD est un développement immobilier de moyenne à haute densité, structuré autour d'une station de transport en commun à haute capacité, comme une gare de train, une station de métro, une station de train léger ou un arrêt d'autobus. Situé à distance de marche d'un point d'accès important du réseau de transport en commun, le TOD est un quartier qui conjugue notamment les déplacements actifs, la mixité sociale et le design urbain.

La démarche de planification du secteur de la gare Bois-Franc est un projet collaboratif porté par les arrondissements de Saint-Laurent et d'Ahuntsic-Cartierville et réalisé avec la participation financière de la Communauté métropolitaine de Montréal.