COVID-19
Reprise progressive des activités : savoir ce qui est ouvert ou fermé. S'informer

Reconnaissance d'organismes partenaires et création d'une vignette pour favoriser l'autopartage

2 juin 2020

Montréal, le 2 juin 2020 - Lors de la séance d'hier du conseil d'arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, les élus ont approuvé les demandes de reconnaissance de 64 organismes, dans le cadre de sa Politique de reconnaissance et de soutien des organismes à but non lucratif. De plus, les membres du conseil ont autorisé la création de la vignette 383 pour permettre l'attribution de cases de stationnement réservées à l'autopartage sur l'ensemble du territoire. 

Une reconnaissance méritée 

Une analyse rigoureuse des dossiers de la part de l'arrondissement a permis de déterminer le statut de reconnaissance des organismes ayant déposé une demande en fonction de trois catégories prévues dans notre Politique. Une liste détaillée se trouve sur le site Web de l'arrondissement.

« Ces 64 organismes reconnus offrent plus de 245 000 heures d'activités auxquelles participent plus de 190 000 personnes. Près de 1400 employés travaillent dans ces organismes avec plus de 4200 bénévoles qui offrent plus de 214 000 heures annuellement. Ces données en disent beaucoup sur l'importance de leur apport dans notre communauté. Dans le contexte actuel de la pandémie, nos organismes partenaires continuent de travailler d'arrache-pied pour aider les personnes les plus vulnérables », a déclaré la mairesse de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, madame Giuliana Fumagalli. 

Rappelons qu'en juillet 2019, le conseil d'arrondissement avait adopté sa toute première Politique de reconnaissance et de soutien des organismes à but non lucratif. Cette Politique, qui remplace le cadre de référence en matière de reconnaissance des organismes en vigueur depuis 2008, vise à recentrer les collaborations avec les organismes œuvrant à l'accomplissement de la mission de la Direction de la culture, des sports, des loisirs et du développement social ainsi qu'à mettre en valeur le travail de tous les organismes à but non lucratif (OBNL). 

Les principaux objectifs de cette Politique sont de : 

  • valoriser, promouvoir, accompagner et soutenir l'action des organismes qui interviennent dans les champs de compétence de la Direction concernée et qui sont actifs sur son territoire; 
  • faire émerger le dynamisme et la créativité en misant sur l'initiative des acteurs locaux et sur la vitalité du milieu; 
  • consolider ses liens de collaboration avec les organismes qui desservent la population de l'arrondissement; 
  • maintenir une veille quant au fonctionnement démocratique des organismes pour assurer une gestion saine et durable des fonds publics qui pourraient leur être octroyés; 
  • faciliter l'atteinte des objectifs de la Direction et des organismes (objectifs communs); 
  • reconnaître et soutenir l'action bénévole telle qu'elle s'exerce dans les organismes; 
  • assurer une utilisation juste et optimale des ressources publiques par un soutien adapté aux besoins spécifiques des milieux. 

 

Autopartage : 14 nouveaux sites réservés à Communauto 

L'arrondissement créera une nouvelle vignette de stationnement, portant le numéro 383, afin de réserver des espaces pour les véhicules d'entreprises d'autopartage, dont Communauto. Conséquemment, 14 nouveaux sites réservés à l'autopartage seront implantés au courant de l'été dans les quartiers de Parc-Extension, Villeray et Saint-Michel sud. 

L'objectif est d'accroître la présence de l'autopartage sur le territoire et d'offrir aux citoyens et aux citoyennes une meilleure accessibilité à ce mode de transport partagé. L'autopartage permet de faire une utilisation plus judicieuse de l'automobile et de réduire son empreinte environnementale. 

Présentement, des services d'autopartage sont offerts dans l'arrondissement par le biais d'espaces de stationnement sur des terrains privés. Cependant, dans certains secteurs, les possibilités d'utilisation du domaine privé sont limitées. Il devenait donc nécessaire d'implanter de telles zones sur rue pour offrir aux compagnies d'autopartage un plus grand nombre de cases de stationnement et ainsi d'améliorer leur offre aux citoyens.