COVID-19
Reprise progressive des activités : savoir ce qui est ouvert ou fermé. S'informer

Ouverture des jardins communautaires : la Ville de Montréal annonce plusieurs mesures pour améliorer la sécurité alimentaire

30 avril 2020

Montréal, le 30 avril 2020 – La Ville de Montréal ouvrira ses jardins communautaires progressivement à partir du 4 mai, à la suite de la réception d'un avis favorable de la Direction régionale de santé publique (DRSP). L'ensemble des jardins devraient être ouverts au public à partir du 18 mai. Cette décision s'inscrit dans un ensemble de mesures mises en place pour améliorer la sécurité alimentaire sur le territoire montréalais.

« Pour de nombreuses personnes, les jardins communautaires sont plus qu'un loisir. Ils leur permettent de subvenir à leurs besoins et d'avoir accès à des produits frais à peu de coûts. Il était donc primordial pour nous de donner accès à ces installations aux Montréalaises et aux Montréalais. Rien ne sera toutefois laissé au hasard et nous nous assurerons que les jardins communautaires demeurent des endroits sécuritaires et que les directives de santé publique y soient appliquées rigoureusement », a déclaré la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

Règles entourant l'ouverture des jardins communautaires

Afin d'assurer à tous les jardiniers un environnement sécuritaire malgré la pandémie de la COVID-19, la Ville de Montréal, en collaboration avec la Direction régionale de santé publique, imposera des mesures strictes d'hygiène et de distanciation physique dans les jardins communautaires. Ainsi, un accès contrôlé aux jardins sera proposé. Des rendez-vous seront donnés aux jardiniers afin d'éviter que tous se présentent au même moment et de faciliter la distanciation physique.

Les jardiniers devront aussi avoir en main leurs propres outils et porter des gants en tout temps. Les points d'eau, les espaces de travail et d'entreposage, les aires communes, les surfaces fréquemment touchées et les espaces communs seront nettoyés régulièrement et du matériel désinfectant sera offert. De l'affichage de prévention sera installé et des surveillants seront embauchés afin de contrôler les accès aux jardins et d'informer les jardiniers des consignes à suivre. Des animateurs horticoles et des surveillants seront aussi présents afin de veiller à l'application des recommandations de santé publique.

Exceptionnellement, aucune nouvelle inscription ne sera acceptée cette année. Seuls les jardiniers inscrits l'année dernière auront accès à leur potager. Les frais d'inscription seront par ailleurs reportés. Ils devront être payés lors de la réouverture des bureaux Accès Montréal.

Production alimentaire pour les plus démunis

Désireuse de soutenir les efforts des organismes en sécurité alimentaire, la Ville de Montréal collabore avec le Jardin botanique | Espace pour la vie. Ce dernier a augmenté sa surface de production de plantes potagères. En tout, un hectare de jardins servira à la production de légumes et fruits variés, ce qui permettra à Espace pour la vie de remettre plus du double de la quantité qu'il remet habituellement à des organismes communautaires.

L'expertise des employés du Jardin botanique sera aussi mise à profit afin d'offrir des ressources aux citoyennes et aux citoyens qui souhaitent cultiver un jardin. La programmation estivale du Jardin botanique intégrera des capsules en ligne pour les personnes qui souhaitent démarrer et entretenir un potager, aux jeunes qui veulent réussir leur premier potager, mais aussi aux habitués qui souhaitent obtenir des conseils d'experts.

Un soutien financier pour Cultiver Montréal

Cultiver Montréal, un organisme qui soutient, encourage et contribue au développement de toutes les formes d'agricultures dans le Grand Montréal par le rassemblement et la concertation des acteurs du milieu, bénéficiera d'un soutien financier de 45 000 $, adopté lors du comité exécutif du 29 avril. Chaque année, l'organisme organise le Festival Cultiver Montréal et les Rendez-vous des agricultures montréalaises.

Cultiver Montréal pourra ainsi développer des versions virtuelles de ces deux séries d'événements, dont la tenue est rendue impossible dans le contexte de la COVID-19. Les contenus prévus pour les ateliers et formations qui devaient être offerts lors des foires du Festival Cultiver Montréal seront livrés au public sous forme de capsules vidéo hébergées en ligne. Cultiver Montréal offrira également un service de livraison à domicile dans une dizaine d'arrondissements afin de permettre à la population d'obtenir des semis de plantes variées et les matériaux nécessaires à la production alimentaire domestique.

« Cultiver Montréal et la Ville de Montréal partagent la volonté de favoriser l'essor de la pratique agricole à domicile. Nous sommes fiers de soutenir ces initiatives qui permettront à la population montréalaise d'apprivoiser l'agriculture urbaine. La crise sanitaire que nous traversons change nos habitudes de vie. C'est l'occasion d'améliorer notre auto-suffisance alimentaire en cultivant, chez nous, les produits dont nous avons besoin », a souligné Laurence Lavigne Lalonde, responsable de la transition écologique et de la résilience, d'Espace pour la vie et de l'agriculture urbaine au sein du comité exécutif.

Une stratégie alimentaire pour Montréal

L'administration entend dévoiler une vision intégrée de l'agriculture sur son territoire au cours de la prochaine année. Cette vision guidera les actions de la Ville en la matière. Parmi les actions à venir, la Ville de Montréal entend, dans les prochaines années, augmenter la production agricole dans ses installations de l'Ouest de l'île. À titre d'exemple, au parc-agricole du Bois-de-la-Roche, le projet Cultiver l'espoir produit trois sortes de légumes racines depuis 2015. Le projet, cultivera sur 9 hectares cette année, une augmentation de 35 % de la surface cultivée par rapport à l'an dernier. La création du Grand parc de l'Ouest offre également de nouvelles possibilités de production agricole qui seront explorées.