COVID-19
Reprise progressive des activités : savoir ce qui est ouvert ou fermé. S'informer

COVID-19 - La Ville repousse de deux mois la date du paiement des permis de taxis

1er avril 2020

Montréal, le 1er avril 2020 -Dans le but d'éviter aux détenteurs de permis de taxi de s'exposer inutilement à la COVID-19 et afin d'encourager l'utilisation des services numériques disponibles, la Ville de Montréal accorde un délai de deux mois supplémentaires aux propriétaires de taxi pour le paiement du droit annuel exigé pour maintenir la validité de leur permis.

La date butoir de paiement du droit annuel, normalement dû le 31 mars, est ainsi repoussée au 31 mai 2020.

« Nous sommes conscients de la situation complexe que vit l'industrie du taxi dans le contexte actuel et nous travaillons, au meilleur de nos capacités, à aider tous ses acteurs à prioriser leur santé et leur sécurité. La décision de reporter la date d'échéance du renouvellement de permis va en ce sens et permettra d'éviter les contacts physiques à tous ceux qui ne peuvent effectuer le renouvellement en ligne, en plus de donner une certaine flexibilité financière aux détenteurs de permis durant cette période », a indiqué André Poisson, directeur général du Bureau du taxi de Montréal (BTM).

« L'industrie montréalaise du taxi emploie près de 8 000 chauffeurs, 4 200 propriétaires de permis et 18 intermédiaires en services. Avec les enjeux de santé publique sans précédent auxquels nous sommes confrontés, chaque geste compte. Alliée aux services en ligne déjà mis en place, cette extension de délai pour le renouvellement des permis de taxi s'ajoute aux autres mesures déployées par la Ville pour contenir la propagation de la COVID-19 », a souligné la conseillère associée à l'urbanisme et la mobilité au comité exécutif de la Ville de Montréal, Sophie Mauzerolle.

En matière de prévention, le Bureau du taxi recommande aux chauffeurs et propriétaires de taxis de suivre les mesures prescrites par le ministère des Transports du Québec pour les voitures de taxis. Notamment, il est fortement recommandé de nettoyer et désinfecter le véhicule le plus régulièrement possible, en priorisant toutes les parties en contact avec la clientèle et le chauffeur (poignées, intérieur des sièges, appareil de transaction).

Afin de prévenir tout risque de contagion, à l'instar de ce que fait la STM pour le transport adapté par taxi, le BTM recommande aussi de ne pas prendre plus d'un client à bord, sauf exception (par exemple : deux clients qui habitent à la même adresse). 

- 30 -