COVID-19
État de la situation. S'informer

L'Arrondissement de Lachine aura un nouveau parc grâce à un legs des Sœurs de Sainte-Anne

10 mars 2020

Montréal, le 10 mars 2020 - Lors de la séance du 9 mars, les membres du conseil d'arrondissement de Lachine ont approuvé un protocole d'entente à venir concernant la donation d'un terrain adjacent au cimetière des Sœurs de Sainte-Anne en échange de travaux d'entretien, à perpétuité, de celui-ci.

Ce terrain vacant, d'une dimension de plus de 15 000 mètres carrés, est situé derrière la Maison Mère des Sœurs de Sainte-Anne, entre les rues Provost et Duff Court et jouxte un autre espace vert, tout aussi grand, qui a déjà été cédé à l'Arrondissement par la Congrégation.  À la suite de cette entente, ce vaste espace vert serait protégé et transformé en un immense parc, accessible à tous les citoyens. Le cimetière adjacent, réservé aux défuntes Sœurs de Sainte-Anne, serait entretenu par l'Arrondissement, qui s'engage ainsi à protéger leur mémoire.

Le protocole d'entente à venir concernant le don du terrain lierait la Ville de Montréal (Arrondissement de Lachine), la Fabrique de la paroisse des Saints-Anges-Gardiens-de-Lachine et les Sœurs de Sainte-Anne du Québec. « Ce nouvel espace vert s'ajoute aux arbres et au verger centenaire déjà légués par les Soeurs. Il permettra la création d'un grand parc de 30 000 mètres carrés dont tous les Lachinois pourront profiter. Je tiens à remercier les Soeurs et la Fabrique pour leur générosité qui a permis cet important legs », mentionne la mairesse de l'arrondissement, Maja Vodanovic.

Une congrégation qui redonne à sa communauté

« Je suis heureuse de ce projet. Cette entente bénéficiera aux gens de Lachine dans le futur, par la donation d'un terrain en échange du maintien à long terme du cimetière des Sœurs de Sainte-Anne », souligne Rita Larivée, Supérieure générale de la Congrégation des Sœurs de Sainte-Anne.

Ce don lié à l'entente fait suite à la vente de la Maison-mère des Sœurs de Sainte-Anne, dont l'immense terrain paysager et les bâtiments feront l'objet d'une reconversion à des fins résidentielles mixtes à prédominance sociale et communautaire. Ce projet a fait l'objet d'une consultation de l'OCPM en 2018.