COVID-19
Reprise progressive des activités : savoir ce qui est ouvert ou fermé. S'informer

Nominations au conseil d'administration au Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence

15 janvier 2020

Montréal, le 15 janvier 2020 - Le Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence (CPRMV) accueille neuf nouveaux membres à son conseil d'administration. Les cinq femmes et quatre hommes qui ont accepté d'y siéger cumulent une longue feuille de route professionnelle dans les milieux universitaire, municipal, de la santé et des services sociaux, de la sécurité publique, des affaires et philanthropique et de l'administration. Plusieurs sont issus de la diversité culturelle. 

Lors de sa séance d'aujourd'hui, le comité exécutif de la Ville de Montréal a ainsi recommandé les nominations de Caroline Lin, Réal Ménard, Benoît Pagé, Shahad Salman et Alisha Wissanji. La ministre de la Sécurité publique a pour sa part recommandé les noms d'Aïsha Diallo, Francine Dupuis, Marcel Savard et Samuel Tanner. 

Deux observateurs ont été nommés dans le nouveau conseil d'administration, soit Johanne Derome de la Ville de Montréal et Jérôme Gagnon, directeur général adjoint au ministère de la Sécurité publique.

« Je remercie tous les membres d'accepter de siéger au conseil d'administration du Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence. Leur parcours professionnel riche et varié permettra d'asseoir le positionnement du Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence, qui a été révisé en fonction des nouvelles réalités locales en la matière », a déclaré Rosannie Filato, responsable de la sécurité publique au comité exécutif de la Ville de Montréal. 

Fondé en 2015 à l'initiative de la Ville de Montréal et soutenu depuis par la Ville et le ministère de la Sécurité publique, le CPRMV a connu un développement rapide au cours des quatre dernières années. En parallèle, le phénomène de la radicalisation a évolué et de nouveaux acteurs du domaine de la prévention sont apparus. Pour faire face à ces changements, le CPRMV a révisé son mandat et sa structure et conçu un plan d'action. Ces gestes ont été salués par la Ville de Montréal et le ministère de la Sécurité publique, qui ont renouvelé leur aide financière au CPRMV à hauteur de 600 000 $ chacun pour l'année 2020.