Venez essayer le nouveau site de la Ville de Montréal

Je l'essaie

Un budget additionnel de près de 1 M$ pour améliorer la propreté dans le quartier

13 août 2019

Montréal, le 13 août 2019 - Afin d'améliorer la qualité de vie des citoyens, et pour répondre à divers enjeux de propreté sur le territoire, les élus de Rosemont–La Petite-Patrie ont voté, lors de la séance du conseil d'arrondissement tenue hier soir, une enveloppe budgétaire complémentaire de près de 1 M$ dédiée à diverses mesures en matière de salubrité qui seront déployées partout dans le quartier.

Ainsi, dès 2019, les 991 758 $ alloués permettront notamment d'augmenter le nombre d'équipes dédiées à la propreté, et ce, sept jours par semaine. Les sommes supplémentaires serviront également à l'octroi de contrats d'entretien dans certaines ruelles, de même qu'à la mise en place d'une stratégie d'intervention incluant le développement d'outils de sensibilisation et la création d'un poste de conseiller en planification. 

« Les Rosepatriennes et Rosepatriens sont de plus en plus nombreux à s'investir dans l'embellissement du quartier et le développement de lieux communs rassembleurs, invitants et animés, souligne le maire François William Croteau. L'Arrondissement met lui aussi les bouchées doubles pour s'assurer que tous puissent profiter pleinement des rues commerciales dynamiques, des ruelles verdies et des espaces communs offrant une programmation colorée. »

Des activités extérieures pour tous

L'Arrondissement octroie un soutien financier de 3 850 $ à l'organisme Ecorise pour son soutien à la réalisation d'activités collaboratives, gratuites et ouvertes à tous se déroulant dans le cadre de la démarche de participation publique pour l'aménagement du parc des Gorilles. Le Block party : fête de rue des Gorilles, qui aura lieu le 29 août sur la rue Waverly, offrira musique, épluchette de blé d'Inde, marche exploratoire et plus encore. L'assemblée générale annuelle des AmiEs du parc des Gorilles, pour sa part, aura lieu le 10 octobre prochain et proposera un atelier sur la cogestion et ses modalités.

Les résidants de Rosemont-La Petite-Patrie pourront être de la 3e édition du Festival des arts de ruelle qui se tiendra du 6 au 8 septembre prochain, dans trois ruelles du quartier. Cet événement rassembleur présentera des activités culturelles variées et colorées réunissant jusqu'à 140 artistes. La programmation détaillée sera dévoilée le 22 août prochain. Le festival bénéficie d'une contribution financière de l'Arrondissement d'un montant de 3 000 $.

À l'angle de l'avenue Christophe-Colomb, la piste multifonctionnelle des Carrières sera quant à elle l'hôte de la première édition de l'événement On bouge sur le Réseau-Vert. Organisé par l'Éco-quartier Rosemont–La Petite-Patrie, les résidants sont attendus le samedi 17 août, de 10 h à 15 h. Cliniques de course, atelier de réparation de vélo, activité de Plogging, rallye pédestre, parcours actifs éphémères pour les plus jeunes, kiosques d'information, animation et musique seront proposés aux participants de ce nouvel événement gratuit encourageant la mobilité durable, où le vélo et la course sont à l'honneur!

Vision vélo

Plusieurs projets de la Vision vélo de Rosemont–La Petite-Patrie se concrétiseront dans les mois à venir, grâce à un investissement de 430 000 $ voté lors de la séance du conseil.  Des réparations sur la chaussée des rues Chabot et de Bordeaux ainsi que de la 31e Avenue et de l'avenue Chateaubriand seront ainsi réalisées en vue de l'implantation de nouvelles voies cyclables au coût de 130 000 $. Des travaux de marquage sur la chaussée, l'ajout de signalisation et l'installation de bollards de protection auront également lieu dans le but d'aménager de nouveaux liens cyclables, à hauteur de 300 000 $.

Participation des femmes

L'Arrondissement participera au projet MTElles, piloté par Concertation Montréal (CMTL) pour une période de 6 mois, visant à promouvoir la participation des femmes à la vie démocratique. Plusieurs études ont démontré que les femmes sont moins actives et peu présentes lors des séances du conseil d'arrondissement et dans le cadre de consultations publiques, entre autres. Ainsi, l'Arrondissement souhaite impliquer davantage les femmes, notamment celles issues de la diversité culturelle, en expérimentant divers moyens : la communication, la modification des structures et des mécanismes de consultation ou, encore, par la révision d'aspects plus logistiques.