Venez essayer le nouveau site de la Ville de Montréal

Je l'essaie

Hommage commémoratif à la mémoire des victimes du bombardement d'Hiroshima

5 août 2019

Montréal, le 2 août 2019 - Le maire suppléant de la Ville de Montréal, Sterling Downey, en présence du consul général du Japon à Montréal, M. Osamu Izawa, participeront à la cérémonie annuelle de la paix à la mémoire des victimes du bombardement atomique sur Hiroshima. Ce jour marque le 74e anniversaire du bombardement d'Hiroshima et, cette année, le 21e anniversaire du jumelage entre les deux villes.

« En 1945, l'humanité a été témoin de l'horreur et d'une destruction aux proportions inimaginables causées par la puissance atomique. Les événements d'Hiroshima ont marqué et marqueront à tout jamais notre imaginaire collectif. Notre responsabilité est maintenant de garder vivant le souvenir de tous ceux et celles qui sont morts, qui ont souffert et qui souffrent toujours. Les villes de Montréal et d'Hiroshima continueront à promouvoir la paix, l'ouverture et le respect, puisqu'il s'agit du plus bel héritage que nous puissions léguer à la jeunesse et aux générations futures », a déclaré la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

« Ce soir, nous nous réunirons par solidarité envers toute la population d'Hiroshima. Lorsque le son de la Cloche de la paix, qui est un symbole des plus honorifiques pour Montréal, retentit dans notre ville, nous savons à cet instant que l'espoir et l'amitié sont plus forts que tout », a déclaré Sterling Downey.

La Cérémonie de la paix à la mémoire des victimes du bombardement d'Hiroshima vise à rappeler l'importance de maintenir la paix dans le monde. En 1998, la Ville d'Hiroshima a offert la Cloche de la paix à la Ville de Montréal qui résonne depuis, à chaque année, le 5 août. Seulement cinq autres villes possèdent une Cloche de la paix : la première se trouve au siège de l'Organisation des Nations Unies (ONU) à New York, aux États-Unis, et les autres sont à Chongqing, en Chine, à Hanovre, en Allemagne, à Honolulu, à Hawaï et à Volvograd, en Russie.

Rappelons que le 6 août 1945, une seule bombe larguée sur la ville d'Hiroshima faisait plus de 140 000 victimes.