Venez essayer le nouveau site de la Ville de Montréal

Je l'essaie

Zone d'intervention spéciale : Le Gouvernement déverse sa responsabilité de corriger ses erreurs aux municipalités

22 juillet 2019

Montréal, le 22 juillet 2019 - L'arrondissement de Pierrefonds-Roxboro déplore et dénonce le manque de communication et de prise en charge par le gouvernement du Québec dans le traitement des demandes de révision de la Zone d'Intervention Spéciale (ZIS), depuis le dévoilement de la nouvelle carte mise en ligne le 15 juillet 2019. De plus, l'arrondissement s'étonne du manque d'encadrement fourni par le ministère des Affaires municipales et de l'Habitation (MAMH), alors que les municipalités sont la porte d'entrée des demandes des citoyens. Le gouvernement démontre qu'il n'a aucune sensibilité au fait que l'arrondissement de Pierrefonds-Roxboro possède par sa nature riveraine, une des plus grandes densités résidentielles aux abords de l'eau sur la Rive-Nord de l?Île de Montréal, occasionnant conséquemment plus de demandes d'études de dossiers.

Communication inexistante

Rappelons que le gouvernement a adopté le 19 juin dernier un projet de décret visant à déclarer une Zone d'Intervention Spéciale afin de favoriser, selon lui, une meilleure gestion des zones inondables. Depuis, une première cartographie de la ZIS a été présentée.

Le 15 juillet dernier, une nouvelle carte révisée du ZIS a été publiée par le gouvernement. Par le fait même, le gouvernement a profité de l'occasion pour se départir de ses responsabilités. Se faisant, sans même avoir été averties, les municipalités se voient  maintenant mandatées, sans y avoir consenti, à recueillir et à traiter les demandes des citoyens.

« Encore une fois, le gouvernement renvoie la balle aux municipalités sans nous outiller avec les moyens nécessaires afin de répondre aux demandes et aux inquiétudes des citoyens. Nous apprenons l'information en même temps que le public. De plus, à aucun moment l'arrondissement n'a été averti de son nouveau rôle. Le gouvernement du Québec démontre encore qu'il travaille à reculons, sans consulter les municipalités qui sont les premières concernées », de dire le maire de l'arrondissement de Pierrefonds-Roxboro, Dimitrios (Jim) Beis.

Déverser la responsabilité aux municipalités

Initialement, lors du dépôt de la première cartographie, le gouvernement du Québec demandait aux citoyens d'envoyer leurs demandes de révision directement au gouvernement afin qu'elles soient évaluées et traitées à l'adresse : zis2019@mamh.gouv.qc.ca.

Or, sans même consulter ni avertir les municipalités et les MRC du Québec, le gouvernement a choisi de modifier ses procédures et de diriger les citoyens ayant des requêtes directement vers leur municipalité. Ainsi, depuis le décret du 15 juillet, le gouvernement du Québec a précisé que si des imprécisions à la délimitation du territoire inondé lors des crues printanières de 2017 et de 2019 devaient subsister, les municipalités pourraient soumettre des demandes au ministère des Affaires municipales et de l'Habitation (MAMH) jusqu'au 19 août 2019 en utilisant le formulaire disponible sur le site Web du ministère et que les citoyens doivent à cet effet communiquer avec leur municipalité.

Aucune ressource et aucun moyen

Mis devant les faits, l'Arrondissement de Pierrefonds-Roxboro reçoit un volume important d'appels, de courriels et de visites de résidents qui souhaitent que leur domicile soit retiré de la ZIS.

Bien que l'Administration et les employés de l'Arrondissement souhaitent aider les citoyens, ils ne possèdent pas les données et les ressources humaines pour effectuer les recherches nécessaires, afin de vérifier l'exactitude des renseignements fournis. Notons que le gouvernement remet la responsabilité entière à l'Administration des municipalités de certifier si une adresse a réellement été inondée ou pas, ce qui va au-delà de l'expertise et du mandat de l'arrondissement.

Nous exigeons une communication ouverte, transparente et constante de la part du gouvernement avec les municipalités pour pouvoir aider concrètement les citoyens qui se retrouvent au milieu de cette tempête administrative interminable.

En attente de plus de directives

Pour le moment, l'Arrondissement collige les informations des résidents qui souhaitent être retirés de la carte. Le maire de l'arrondissement demande au gouvernement du Québec de fournir les ressources nécessaires sur les lieux à l'arrondissement de Pierrefonds-Roxboro, afin de pouvoir répondre adéquatement et promptement aux demandes de traitement des dossiers des citoyens.

– 30 –

 

Source : division Communications