Venez essayer le nouveau site de la Ville de Montréal

Je l'essaie

Marquage de la chaussée - Montréal présente ses mesures d'améliorations pour un marquage de la chaussée plus rapide et durable

5 juillet 2019

Montréal, le 5 juillet 2019 - Le vice-président du comité exécutif responsable de l'eau, des infrastructures du réseau routier et de la Commission des services électriques, M. Sylvain Ouellet, a présenté vendredi les différentes mesures qui ont été mises en place cette année afin d'améliorer la rapidité et la durabilité du marquage de la chaussée.

« Dès notre arrivée en poste, nous avons pris conscience du retard dans la réalisation du marquage prioritaire, notamment sur les voies piétonnes, les passages écoliers et le réseau cyclable. Pour répondre aux préoccupations des citoyens, il était important pour nous d'améliorer la qualité de ce service de base, un service qui assure la sécurité au quotidien tant des piétons, des cyclistes que des automobilistes », a indiqué Sylvain Ouellet.

Des améliorations ont été apportées cette année afin de corriger la situation et d'améliorer la rapidité des activités de marquage sur le territoire :

  • L'acquisition d'un nouveau camion traceur, d'une traceuse autotractée et de trois nouveaux fardiers
  • L'acquisition de tablettes pour accéder aux plans de marquage à distance
  • Le développement d'un outil informatique permettant de supporter les équipes sur le terrain
  • La mise en place d'un quart de travail supplémentaire (de jour) pour augmenter la capacité de production des équipes
  • La répartition géographique des équipes de travail et des contremaîtres dans le but de réduire les déplacements
  • Une organisation plus performante de la cour de service afin que le travail débute plus rapidement

Dans l'ensemble, et ce, malgré des conditions météorologiques défavorables, le marquage est plus avancé cette année qu'à pareille date l'année dernière. En date du 16 juin, le travail qu'il reste à faire équivaut à 9,3 jours de travail, alors que l'an dernier à pareille date, il représentait 22,8 jours de travail.

« Pour assurer une bonne prestation des services, nous avons entamé un diagnostic des activités de marquage et identifié un certains nombre de solutions. Il est important pour nous que le marquage se fasse  non seulement rapidement mais soit également durable. Pour la prochaine saison, nous visons à harmoniser les pratiques et tester des nouveaux produits plus résistants », souligne François Croteau, responsable de la ville intelligente, des technologies de l'information, de l'innovation et de la performance organisationnelle au comité exécutif.

 

-30-