Venez essayer le nouveau site de la Ville de Montréal

Je l'essaie

Montréal en action avec ses partenaires pour rendre la ville sécuritaire, égalitaire et inclusive

16 mai 2019

Montréal, le 16 mai 2019 - La responsable de l'inclusion sociale et de la condition féminine au comité exécutif de la Ville de Montréal, Nathalie Goulet, ainsi que la conseillère associée à la condition féminine, Suzie Miron, ont accueilli aujourd'hui, à l'hôtel de ville, Kalliopi Mingeirou, directrice de Mettre fin à la violence à l'égard des femmes, du Bureau des politiques et des programmes ONU Femmes, et Laura Capobianco, conseillère mondiale sur les espaces publics sûrs, section de lutte contre la violence à l'égard des femmes d'ONU Femmes. Mme Mingeirou et Mme Capobianco ont été invitées à signer le Livre d'or après avoir échangé sur les avancées municipales, la prévention et la lutte contre les violences sexuelles dans les espaces publics à Montréal. 

« C'est un honneur de recevoir Mmes Mingeirou et Capobianco à l'hôtel de ville. Nous avons pu échanger sur les efforts que notre administration municipale déploie, mais également sur les collaborations mises en œuvre avec l'ensemble des partenaires institutionnels et communautaires, en vue de rendre le territoire montréalais plus sûr et inclusif pour les femmes et les populations vulnérables. J'ai profité de l'occasion pour rappeler notre volonté ferme d'élargir nos actions, avec la collaboration de tous les acteurs impliqués », a déclaré Mme Goulet. 

« ONU Femmes est très heureuse de travailler en partenariat avec la Ville de Montréal afin d'assurer des espaces sécuritaires et inclusifs pour toutes les femmes et les filles. En participant à l'initative phare mondiale d'ONU Femmes, Montréal se joint à 36 autres villes du monde qui démontrent leur engagement à mettre en œuvre de nombreux objectifs de développement durable. Ce faisant, ces villes travaillent en partenariat avec divers groupes de défense des droits des femmes, ainsi qu'avec d'autres parties prenantes, en adoptant une approche intégrée centrée sur la participation politique des femmes, leur émancipation économique, ainsi qu'un accès accru à des espaces public sécuritaires et valorisants où elles ne subissent aucun harcèlement ni autre forme de violence »,  a indiqué Mme Mingeirou. 

Un travail concerté et essentiel

À l'instar de 36 autres villes, Montréal a adhéré dernièrement au réseau mondial des « Villes sûres et espaces publics sûrs » d'ONU Femmes. En adhérant à ce mouvement qui vise la prévention du harcèlement sexuel et d'autres formes de violence à l'endroit des femmes dans les espaces publics, Montréal s'engage à élaborer et à mettre en œuvre des politiques exhaustives pour prévenir et combattre la violence sexuelle dans les espaces publics; à investir dans leur sécurité et leur viabilité économique et à changer les attitudes et les comportements afin de promouvoir le droit des femmes de tous âges de profiter pleinement des espaces publics. La Ville est actuellement en phrase-pilote en vue d'intégrer l'analyse différenciée selon les sexes et intersectionnelle (ADS+) à l'ensemble de l'appareil municipal, à même ses processus décisionnels et la formation de ses employés. 

Pour atteindre ces objectifs et s'inspirer des meilleures pratiques d'ici et ailleurs dans le monde, la Ville de Montréal, en collaboration avec les cinq centres intégrés universitaires de santé et de services sociaux (CIUSSS) de Montréal, organise le 17 mai une journée d'échanges à laquelle participeront des organismes communautaires du domaine de la prévention des violences à caractère sexuel.

« Les membres du Conseil des Montréalaises se réjouissent de l'adhésion de la Ville de Montréal à l'initiative d'ONU Femmes. L'administration municipale répond ainsi à la volonté des groupes féministes qui avaient demandé de faire de la sécurité de toutes les Montréalaises une priorité dans ses actions », a ajouté Dorothy Alexandre, présidente du Conseil des Montréalaises. 

« Bien que Montréal fasse partie des grandes villes les plus sécuritaires en Amérique du Nord, il nous reste encore du chemin à parcourir pour assurer la sécurité de toutes. La Ville travaille avec ses partenaires à soutenir les initiatives locales et renforcer les collaborations qui sont destinées à prévenir la criminalité, promouvoir la sécurité urbaine et sensibilier le public de façon structurante », a précisé Mme Goulet. 

Parmi les initiatives inspirantes, citons l'organisme Sans oui, c'est non! et son projet « Commande un Angelot » mise en œuvre en collaboration avec l'Alliance pour la santé étudiante au Québec, qui vise à augmenter la sécurité des femmes dans les bars, la poursuite de la recherche du Conseil des Montréalaises sur la traite humaine pendant le Grand Prix du Canada et la réponse affirmative de promoteurs à la demande de la Ville de Montréal de déployer des mesures pour rendre leurs événements publics plus sécuritaires pour les femmes et les personnes vulnérables. Toutes ces initiatives s'inscrivent dans l'esprit de la Déclaration contre les violences à caractère sexuel que le conseil municipal a adoptée en 2018. 

 - 30 -