Venez essayer le nouveau site de la Ville de Montréal

Je l'essaie

Programme Cycliste averti : La Ville de Montréal investit 75 000 $ pour la formation des jeunes cyclistes

9 janvier 2019

Montréal, le 9 janvier 2019 - La Ville de Montréal a annoncé le renouvellement de son soutien financier au programme Cycliste averti de Vélo Québec, qui en sera à sa 5e saison cette année. L'an dernier, ce sont des centaines d'élèves de cinquième et sixième année qui ont pu bénéficier du programme et ainsi acquérir les bons comportements afin qu'ils soient des usagers de la route sécuritaires et vigilants. Le soutien financier de la Ville de Montréal permettra à Vélo Québec d'offrir la formation dans 50 classes sur l'île de Montréal.

« L'amélioration du bilan routier et notre engagement pour l'approche Vision zéro est une priorité de notre administration. La grande force de cette approche repose sur l'engagement de tous les acteurs du milieu qui déploient des initiatives concertées en lien avec la sécurité routière. L'appui de la Ville à la formation des jeunes à la sécurité en vélo en est un exemple concret et inspirant, qui aura un impact réel sur la sécurité, la mobilité et l'environnement », a mentionné Éric Alan Caldwell, responsable de l'urbanisme, du transport et de l'office de consultation public de Montréal.

Dans le cadre de ce programme, les élèves consacreront six heures à apprendre toutes les notions indispensables de sécurité routière, et s'entraîneront pendant six heures supplémentaires à la maîtrise du vélo avec leurs enseignants. Encadrés par des instructeurs cyclistes formés par Vélo Québec, les élèves compléteront leur formation en passant une demi-journée sur la route afin de mettre en pratique leurs précieux apprentissages, qui seront également évalués grâce à un examen individuel sur route.

« L'apprentissage de la pratique sécuritaire du vélo dès l'enfance permet aux jeunes d'envisager le vélo comme une option réellement pratique et intéressante pour leurs déplacements. En intégrant ce mode de transport à leur quotidien dès maintenant, c'est toute la famille qui pourra désormais concevoir le vélo comme une alternative à l'auto, élément clé d'une meilleure mobilité durable », a ajouté Marianne Giguère, conseillère associée au développement durable et aux transports actifs.

-30-