COVID-19
Reprise progressive des activités : savoir ce qui est ouvert ou fermé. S'informer

La Ville de Montréal dévoile son plan de gestion de la présence du coyote en milieu urbain

10 décembre 2018

Montréal, le 10 décembre 2018 - La mairesse d'Ahuntsic-Cartierville, Émilie Thuillier, a dévoilé aujourd'hui le plan de gestion de la présence du coyote à Montréal. 

Ce premier plan à voir le jour au Québec a été élaboré par un comité de concertation formé en janvier 2018 et réunissant des représentants des arrondissements particulièrement touchés par la présence des coyotes sur leur territoire, des services de la Ville dont celui des grands parcs, du Mont-Royal et des sports, le Service de police de Montréal ainsi que du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. S'inspirant des meilleures pratiques des villes nord-américaines et des connaissances scientifiques approfondies de la biologie, de l'éthologie et de l'écologie du coyote, ce plan inédit vise à  favoriser la coexistence sécuritaire avec les coyotes.  

Pour atteindre cet objectif, le plan de gestion mise sur l'acquisition de connaissances concernant le comportement des coyotes et leur répartition sur le territoire montréalais, la communication avec le public ainsi que les interventions directes sur le terrain. Ces dernières consistent à appliquer des méthodes de modifications comportementales, ou encore, à capturer les coyotes agressifs, afin d'assurer la sécurité des citoyens et citoyennes.

« Avec la sécurité publique au cœur de nos décisions, la science en appui et en respect à la biodiversité, ainsi que plusieurs mois d'acquisition de données, ce premier plan de gestion nous donne les outils nécessaires pour gérer et coexister efficacement avec le coyote sur le territoire montréalais, explique Mme Thuillier. Cela signifie pour nous de laisser aux coyotes le droit d'exister, sans pour autant le laisser menacer la sécurité des gens. Pour les rares cas de coyotes agressifs, nous n'hésiterons pas à capturer et à euthanasier l'animal en cause. » 

Les essentiels

Pour intervenir efficacement auprès de cet animal sauvage, il est primordial de bien connaître leur répartition et leurs comportements vis-à-vis des humains et la façon dont ils utilisent le territoire. Le plan de gestion sur la présence du coyote dispose d'un outil d'aide à la décision qui résume les mesures possibles en fonction du niveau de risque estimé.  

Avant tout, la Ville de Montréal a mis en place pour le public un formulaire de signalement en ligne et la ligne téléphonique Info-coyotes. Une équipe dédiée à la gestion de la présence du coyote à la Ville de Montréal obtient rapidement les renseignements fournis et pourra intervenir aussitôt selon l'évaluation du risque.  Pour mieux comprendre les déplacements des coyotes et les caractéristiques de leur habitat en milieu urbain, un projet de télémétrie sera également réalisé en 2019, en partenariat avec le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. Il permettra de suivre les déplacements de quelques coyotes, qui seront munis de colliers GPS.

Le Plan de gestion inclut par ailleurs un programme d'effarouchement visant à corriger les comportements anormaux des coyotes à l'aide de méthodes de conditionnement négatif, dans le but de lui réapprendre à avoir peur de l'humain. Dans des secteurs où des comportements agressifs envers les humains seront observés, une campagne de capture sera mise en place. Les coyotes seront capturés selon les normes en vigueur et euthanasiés puisque la relocalisation s'est révélée un moyen inefficace. 

Par ailleurs, la Ville de Montréal poursuivra ses campagnes de sensibilisation et d'éducation auprès de la population rappelant notamment l'importance de respecter des règlements municipaux comme l'interdiction de nourrir un animal sauvage, l'obligation pour les propriétaires de chiens de tenir leur animal en laisse et de gérer efficacement ses déchets.  

« Nous allons continuer de diffuser de l'information sur l'écologie et sur le comportement du coyote, en plus de faire la promotion des comportements que doit adopter la population pour favoriser la coexistence. Il y aura une équipe spécialisée à cet effet, mais des employés municipaux et des résidents et résidentes des secteurs concernés seront formés pour apprendre à intervenir de façon efficace en cas de rencontre avec un ou des coyotes », précise Mme Thuillier.  

Un animal sauvage en milieu urbain

Rappelons que le coyote est un animal qui a su adapter son mode de vie aux conditions urbaines au fil des décennies. Ce dernier se nourrit principalement de rongeurs. Étant de nature craintive, il évite normalement les quartiers résidentiels en s'y déplaçant rapidement, et le plus souvent la nuit, dans les espaces verts où il peut s'abriter. Les coyotes se reproduisent avec succès, et il est très difficile d'en faire le recensement à Montréal. Présents dans la métropole depuis au moins 1973, ils ont été remarqués ces derniers mois surtout dans les arrondissements de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension et d'Ahuntsic–Cartierville. Les coyotes sont aujourd'hui présents dans l'ensemble des grandes villes nord-américaines.  

Pour signaler la présence d'un coyote en ville, nous vous invitons à communiquer avec la Ville de Montréal via la ligne Info-coyotes, au 438 872-COYO (2696) ou à remplir le formulaire web à l'adresse suivante : ville.montreal.qc.ca/coyote. La ligne téléphonique permet également d'obtenir des informations sur d'écologie du coyote et sur les mesures de cohabitation.  

Le Plan de gestion sur la présence du coyote à Montréal est disponible sur le site de la Ville de Montréal, à l'adresse suivante : http://ville.montreal.qc.ca/coyote.

-30-