Venez essayer le nouveau site de la Ville de Montréal

Je l'essaie

La joaillière Aurélie Guillaume remporte le prix François-Houdé 2018

29 novembre 2018

Montréal, le 29 novembre 2018 - La joaillière Aurélie Guillaume est la lauréate du prix François-Houdé 2018, qui vise à récompenser l'excellence de la création artistique chez les artistes émergents du domaine des métiers d'art à Montréal. Le prix, assorti d'une bourse de 5 000 $, lui a été remis ce soir par Mme Christine Gosselin, membre du comité exécutif responsable de la culture, du patrimoine et du design, lors d'une cérémonie qui s'est tenue à la Guilde, avec la collaboration du Conseil des métiers d'art du Québec (CMAQ). 

« J'offre toutes mes félicitations à la lauréate Aurélie Guillaume ainsi qu'aux 8 finalistes du concours, dont le savoir-faire et la vision originale sont remarquables. Ils contribuent, par leur travail artistique, au développement et au rayonnement des métiers d'art de notre ville », a déclaré Mme Christine Gosselin. 

« Nous sommes très heureux de poursuivre notre collaboration avec la Ville de Montréal depuis maintenant 23 éditions de ce prix ainsi qu'avec La Guilde, qui nous accueille dans ses galeries depuis 3 ans, afin de permettre aux artisans montréalais de la relève de se démarquer. Les œuvres des finalistes 2018 et des lauréats des éditions antérieures témoignent de la grande créativité et de l'excellence des métiers d'art locaux. Le CMAQ remercie la Ville de Montréal pour son engagement soutenu envers les créateurs émergents en métiers d'art ainsi que La Guilde pour son soutien dans l'organisation de l'événement », a affirmé M. Martin Thivierge, directeur général du CMAQ. 

Aurélie Guillaume - Histoires à porter 

Le jury, composé de l'ébéniste Alain Bélanger, de l'artiste en arts textiles Cynthia Dinan-Mitchell, de l'artiste verrier Catherine Labonté, de la céramiste Basma Osama et du joaillier Claudio Pino, a posé son choix parmi 9 finalistes sur les réalisations de la joaillière Aurélie Guillaume soulignant la créativité avec laquelle elle transforme des moments intimes de douleur, de joie ou d'amour en images qui permettent aux spectateurs de s'identifier et se transporter dans un monde onirique et fantastique. Il s'agit de créations contemporaines basées sur des histoires de bande dessinée, la pop culture et le street art réalisées par la technique ancestrale de l'émail sur cuivre combinée avec des techniques de joaillerie et d'illustration. De cette façon, Aurélie Guillaume confronte l'art à l'insolence de l'humour et en même temps ressuscite les traditions de l'émaillage dans un contexte de bijou contemporain. 

Aurélie Guillaume est une joaillière, émailleuse et illustratrice qui a reçu sa formation en joaillerie à l'École de joaillerie de Montréal puis à NSCAD University à Halifax. Elle a été lauréate du concours « 12th National student jewelry competition » organisé par la galerie L.A. Pai. Invitée à plusieurs expositions en Amérique du Nord, en Europe et en Asie, ses pièces ont été acquises pour les collections permanentes de l'Enamel Arts Foundation à Los Angeles, du Musée d'art et de design de New York, et de la Pureun Culture Foundation, Séoul. En 2017, elle a présenté sa première exposition solo aux États-Unis à la galerie Reinstein & Ross à New York. 

Le Prix François-Houdé 

Le prix a été nommé à la mémoire de François Houdé, qui fut un sculpteur verrier de réputation internationale et cofondateur du Centre des métiers du verre du Québec. Cette reconnaissance de la Ville, coordonnée avec le CMAQ, a pour but de promouvoir l'excellence de la nouvelle création montréalaise en métiers d'art et de favoriser la diffusion d'œuvres des jeunes artisans créateurs. En outre, il souligne la facture remarquable des créations et leur apport original à l'exercice d'un métier d'art relié à la transformation du bois, du cuir, des textiles, des métaux, du verre, de la céramique, du papier ou d'autres matières, tout en reconnaissant leur maîtrise des techniques exploratoires propres à leur discipline. 

Comme pour les éditions antérieures, la Ville de Montréal fera l'acquisition d'œuvres choisies parmi les créations des finalistes du concours. Par ailleurs, La Guilde accueillera les œuvres des finalistes du 30 novembre 2018 au 17 février 2019. 

À l'affiche aussi l'exposition Si les nuages étaient de la barbe à papa mettant en vedette une dizaine d'œuvres de la joaillière Magali Thibault Gobeil, lauréate du prix François-Houdé 2017. 

Pour en savoir sur plus les finalistes et la lauréate 2018, visitez la section web du site de la Ville de Montréal consacrée au Prix François-Houdé. 

-30-