Venez essayer le nouveau site de la Ville de Montréal

Je l'essaie

Budget 2019 de la Ville de Montréal et PTI 2019-2021: Des investissements pour l'économie et l'écologie

8 novembre 2018

Montréal, le 8 novembre 2018 - La mairesse de Montréal, Mme Valérie Plante, et le président du comité exécutif et responsable des finances, M. Benoit Dorais, ont présenté les faits saillants du budget de fonctionnement 2019 de la Ville de Montréal qui totalise 5 705,1 M$, ainsi que du Programme triennal d'immobilisations 2019-2021 (PTI) qui s'établit à 6 496 M$.

« Aujourd'hui, c'est avec fierté et optimisme que  nous vous présentons le budget 2019 de la Ville de Montréal. Ce budget 2019 rompt clairement avec le passé. Il est à l'image de notre administration et fait une place centrale au développement économique et à l'environnement. Ce budget fera une différence dans la vie de nos citoyens, dès maintenant, et pour les générations futures. Et il fera une différence pour nos commerçants, qui animent nos quartiers. C'est un budget qui nous permet d'agir au développement d'une grande métropole à échelle humaine », a déclaré la mairesse Plante.

« Nous sommes fiers de déposer un budget et un plan triennal d'immobilisations qui allient aussi bien le développement économique, la justice sociale que la protection de notre environnement. Ce budget favorise l'équité, autant entre les différents quartiers de Montréal qu'entre les générations et il nous permet de réaliser la vision que nous avons proposée aux Montréalais et Montréalaises en misant sur nos priorités, soit le développement économique, l'environnement, l'habitation et la mobilité », a déclaré le président du comité exécutif.

Une administration responsable

L'administration propose dans ce budget une hausse de la taxation de 1,7%, pour le résidentiel, et de 1,3% pour le secteur non-résidentiel.

L'augmentation des charges fiscales se fera via les trois taxes dédiées aux priorités financières de Montréal, soit une augmentation moyenne de 1% pour la taxe d'eau, de 0,05% pour la taxe de voirie, et de 0,35% pour la taxe relative au financement de la contribution versée à l'Autorité régionale de transport de Montréal. Cette dernière est créée cette année afin de rendre plus transparente le coût du transport collectif. La taxe foncière n'est, quant à elle, pas augmentée cette année.

L'administration poursuit sa stratégie responsable de hausse du paiement des infrastructures au comptant de 80 M$, portant le montant total à 400 M$ pour l'année 2019. Notons que le report du déficit 2017 de l'agglomération de Montréal a aussi un effet non récurrent de 86,2 M$ sur l'augmentation des dépenses 2019.

Enfin, le budget de fonctionnement 2019 comprend une hausse raisonnable et sous l'inflation des dépenses courantes de 66,7 M$, soit 1,2% d'augmentation par rapport à 2018. L'administration est déterminée à contrôler ses dépenses courantes, afin de libérer des sommes pour de nouvelles priorités à même les budgets existants.

Les investissements au PTI se répartissent ainsi : 72 % est alloué à la protection et à la réhabilitation de nos actifs et 28 % est alloué à la réalisation de nouveaux projets.

Développement économique - Aide aux commerçants

Le budget 2019 fait une place importante aux commerçants locaux puisque la santé économique s'exprime d'abord et avant tout à l'échelle locale. C'est pourquoi des mesures sont mises en places afin d'alléger la charge fiscale d'une large majorité des immeubles non résidentiels, et ce, en réduisant de 10 % la taxe foncière sur la première tranche de 500 000 $ et moins de l'évaluation foncière.

D'autres mesures sont également proposées pour aider les commerçants et dynamiser nos artères commerciales :

  • Le programme de compensation pour les chantiers de 5,2 M$;
  • Des crédits de 7,8 M$ consacrés à la poursuite des engagements et des projets du programme incitatif PRAM–Industrie. Ce programme prévoit des sommes pour les infrastructures économiques, dont l'économie sociale;
  • Une somme de 1,2 M$ afin de soutenir la mise en œuvre de la Stratégie de développement économique 2018-2022.

Environnement

La protection et la qualité de nos espaces verts est nécessaire pour assurer le développement de la Ville pour les générations futures. C'est pourquoi les sommes destinées à l'amélioration des parcs locaux, ainsi qu'à la protection d'espaces verts sont haussées de 104 M$ dans le PTI 2019-2021. Les investissements réalisés dans ce secteur permettront d'améliorer concrètement l'accès des citoyens à des espaces verts de qualité :

  • Des sommes de 60 M$ pour l'acquisition de milieux naturels;
  • Des sommes de 56,8 M$ visant le réaménagement des grands parcs;
  • Un investissement total de 57 M$ destiné à chaque arrondissement pour réaménager plusieurs parcs au cours des trois prochaines années.

Habitation

Parce que chaque citoyen a le droit fondamental de se loger convenablement à la hauteur de sa capacité de payer, l'administration poursuit ses efforts visant la réalisation des 12 000 logements sociaux, abordables et familiaux. Cela se traduit par les investissements suivants :

  • Des crédits supplémentaires de 40,6 M$  pour l'habitation, comprenant des logements sociaux et communautaires soutenus cette année à hauteur de 26 M$.

Mobilité et sécurité des personnes

Les investissements consacrés aux infrastructures routières et aux projets de transport totalisent 1 955 M$ sur trois ans. L'administration s'est assurée de proposer des solutions et des programmes qui favorisent la mobilité :

  • Une sommes de 15 M$ pour le développement d'un réseau de pôles de mobilité sur l'ensemble du territoire;
  • L'administration respecte son engagement de mettre sur pied le bureau de la ligne rose et y consacre une sommes de 1 M$;
  • Programme d'aménagement des rues : des rues réaménagées pour tenir compte des besoins actuels des citoyens, augmenter la canopée et favoriser le transfert modal vers les transports actifs et collectifs
    (437,5 M$);
  • Réseau cyclable : des voies cyclables dédiées et des sas vélo en plus grand nombre. Afin que les gens adoptent la marche et le vélo pour se déplacer en ville, il faut que ce soit sécuritaire et agréable. Les programmes seront adaptés en conséquence.
  • Sécurité : sécurisation des abords des écoles, en accord avec l'approche Vision Zéro ainsi que l'amélioration de la circulation piétonnière (38,5 M$).

Notons également la hausse des budgets des arrondissements de 25,1 M$.

« Ce budget de fonctionnement traduit d'abord et avant tout notre volonté inébranlable d'offrir aux Montréalaises et Montréalais des services de qualité. Chacune des priorités que nous mettons de l'avant témoigne de notre engagement à faire de la métropole un milieu de vie accueillant et prospère et à accentuer le dynamisme de nos commerçants tout en améliorant la qualité de vie de nos citoyennes et citoyens », a conclu la mairesse Valérie Plante.

 

- 30 -