Venez essayer le nouveau site de la Ville de Montréal

Je l'essaie

Parce que la rue a différents visages - Montréal investit plus de 1,7 M$ en aide aux personnes en situation d'itinérance, portant son appui au réseau de ressources à 2,8 M$

12 juin 2018

Montréal, le 12 juin 2018 - La Ville de Montréal octroie plus de 1,7 M$ à près d'une quarantaine d'organismes communautaires afin de réaliser des projets visant la cohabitation et l'inclusion sociale, l'accueil et l'hébergement et la réinsertion sociale des personnes en situation d'itinérance. Ce montant s'ajoute aux 979 460 $ octroyés aux refuges et autres projets en début d'année, ce qui porte le financement de la Ville centre en matière d'itinérance à 2,8 M$ pour l'année 2018.

Rosannie Filato, responsable du développement social et communautaire, de l'itinérance, de la jeunesse, de la condition féminine et des sports et loisirs au comité exécutif de la Ville de Montréal, a annoncé cet important appui, rendu possible grâce aux investissements supplémentaires que la Ville s'est engagée à réaliser tout au long du plan d'action. Les fonds liés à l'Entente administrative sur la gestion du Fonds québécois d'initiatives – Alliances pour la solidarité, conclue entre la Ville de Montréal et le ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, ont aussi permis d'offrir cette aide supplémentaire.

« L'appui supplémentaire que la Ville annonce aujourd'hui permettra à près d'une quarantaine de ressources d'aide de mieux intervenir auprès des personnes en situation d'itinérance », a déclaré Rosannie Filato.

Le soutien municipal de 1,7 M$ fait suite à un appel de projets pour trois axes du Plan d'action montréalais en itinérance 2018-2020, Parce que la rue a différents visages. Le financement de la Ville de Montréal s'ajoute à des fonds privés et au soutien du réseau de la santé et des services sociaux pour la réalisation des projets présentés par les organismes. La Ville augmente de 117 000 $ l'enveloppe dédiée aux mesures touchant directement ou en grande partie les personnes autochtones, de 90 000 $ celle dédiée aux ressources desservant des quartiers hors du centre-ville, et de 20 000 $ celle réservée aux efforts en matière de déjudiciarisation.

Aider dans la rue

L'administration municipale est soucieuse d'appuyer les efforts pour aider les personnes dans la rue et pour favoriser la cohabitation entre tous les citoyens. Pour ce faire, un montant de 661 698 $ a été accordé à 11 organismes dans le cadre de l'axe 1 du Plan montréalais : Accompagner et cohabiter dans l'espace public. Leurs projets sont variés et visent les personnes de la rue souvent aux prises avec des problèmes de toxicomanie, de santé mentale ou d'intégration sociale. Nous retrouvons, par exemple, la bonification d'une navette conduisant les personnes sans-abri vers des ressources spécialisées, de la médiation sociale dans des stations de métro et des parcs, ainsi que du travail de rue déployé dans plusieurs quartiers.

Sécurité et stabilité

Pour l'axe 2 du Plan, Sécuriser et accompagner dans des espaces d'accueil, la Ville souhaite soutenir les alternatives à la rue et l'hébergement d'urgence. Ainsi, 18 organismes recevront 745 832 $ afin de poursuivre ou développer leurs services de centres de jour ou de soir et d'hébergement d'urgence. L'administration municipale a ainsi ajouté un soutien supplémentaire pour les projets destinés aux Autochtones et pour le refuge du CAP Saint-Barnabé. L'arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve accorde également un appui financier au CAP Saint-Barnabé, situé sur son territoire.

« Les sommes annoncées aujourd'hui par la Ville, qui s'ajoutent au financement de 20 000 $ déjà adopté par l'arrondissement, permettront au CAP Saint-Barnabé de poursuivre sa mission avec tout le sérieux et le dévouement qu'on lui connaît. Cette ressource fait une grande différence dans la vie des plus vulnérables de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve et contribue activement à la lutte contre l'itinérance et la pauvreté dans tout l'est de Montréal», a indiqué le maire de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, Pierre Lessard-Blais.

Inclusion sociale

Enfin, la Ville de Montréal attribue un montant de 380 733 $ à 12 organismes pour la mise en œuvre d'initiatives d'inclusion sociale en vue de bâtir une ville solidaire et inclusive (selon l'axe 4 du Plan). Ces organismes mènent différents projets qui favorisent l'insertion sociale et socioprofessionnelle, tels que des brigades vertes et des activités de travail payé à la journée. La Ville a également augmenté son financement pour les projets de déjudiciarisation par le biais du Programme d'accompagnement justice – itinérance à la Cour (PAJIC). Ce programme sera accessible à plus de personnes et adapté aux Autochtones.

« C'est avec fierté que nous annonçons une série d'actions solidaires, innovantes et inclusives, menées par des organismes à l'écoute des besoins et des attentes des personnes en situation d'itinérance. Notre administration a dévoilé un plan d'action ambitieux en mars dernier et, aujourd'hui, nous prouvons avec cette première annonce que nous serons proactifs pour en atteindre les objectifs et mieux lutter contre l'itinérance », a conclu Rosannie Filato. 

– 30 –