Venez essayer le nouveau site de la Ville de Montréal

Je l'essaie

Progression des véhicules en libre-service à Montréal - La Ville de Montréal fait un pas de plus vers une meilleure mobilité

15 mars 2018

Montréal, le 15 mars 2018 - Les véhicules en libre-service (VLS) sont un élément important de la mobilité durable, c'est pourquoi la Ville de Montréal souhaite modifier le règlement relatif au stationnement des VLS (règlement 16-054) afin d'améliorer l'offre de service. Plusieurs modifications sont proposées. Elles permettront notamment de revoir l'aire de desserte des VLS de façon à assurer un meilleur accès, de garantir la progression du modèle et de réviser les moyens mis en œuvre afin d'encourager l'électrification des parcs de VLS. La modification au règlement 16-054 constitue une première étape vers l'amélioration progressive de l'offre de VLS et son encadrement. La Ville de Montréal souhaite ainsi atteindre son objectif de réduire la dépendance à l'automobile en proposant une nouvelle façon d'utiliser la voiture.

« La mobilité durable est une priorité pour notre administration. Le modèle de déploiement des véhicules en libre-service est un outil incontournable de notre stratégie et il doit être adapté à la réalité d'aujourd'hui, afin de rendre les VLS accessibles au plus grand nombre d'utilisateurs possible. En effet, une même voiture en libre-service est régulièrement utilisée jusqu'à 8 fois par jour et, selon des études, un seul VLS permet de remplacer entre 7 et 11 véhicules personnels »,  a déclaré Valérie Plante, mairesse de Montréal.

La Ville propose un nouvel encadrement réglementaire afin de favoriser la progression et d'améliorer l'encadrement des VLS à Montréal. Par une approche flexible qui ne crée pas de barrière à l'évolution des parcs de VLS, le modèle se base sur une collaboration forte avec les fournisseurs. La Ville de Montréal offre d'ailleurs aux fournisseurs la certitude d'un accompagnement adapté aux réalités du marché afin de répondre davantage aux besoins en mobilité des citoyens.

Dès 2018, la Ville modifiera la réglementation à l'égard des VLS pour favoriser leur progression. Dans un deuxième temps, la Ville se penchera sur la modulation des tarifs afin d'encourager l'électrification des VLS. Enfin, elle analysera l'accès des VLS au quartier des affaires, en évaluant de quelle façon les VLS pourraient terminer leur trajet devant un parcomètre.

Avec la révision de l'encadrement réglementaire, les permis de stationnement universels sont désormais autorisés dans ces arrondissements :

 ✓              Ahuntsic-Cartierville

✓              Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce

✓              Le Sud-Ouest

✓              Le Plateau-Mont-Royal

✓              Mercier–Hochelaga-Maisonneuve

✓              Outremont

✓              Rosemont–La Petite-Patrie

✓              Verdun

✓              Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension

✓              Ville-Marie (quartiers résidentiels en périphérie du quartier des affaires)

« Les VLS constituent une formidable alternative à l'utilisation de la voiture solo et un outil essentiel à l'atteinte de nos cibles ambitieuses en matière d'électrification des transports. Les modifications au règlement relatif au stationnement des véhicules en libre-service permettront de développer  un modèle qui répond vraiment aux besoins des utilisateurs. C'est un geste concret et un pas de plus vers une meilleure mobilité »,  a indiqué Éric Alan Caldwell, responsable de l'urbanisme et du transport au sein du comité exécutif.

 

 – 30 –