Venez essayer le nouveau site de la Ville de Montréal

Je l'essaie

À la sauvegarde des lieux à vocation collective, communautaire et institutionnelle

13 février 2018

Montréal, le 13 février 2018 - Lors du conseil d'arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie du 12 février dernier, les élus ont voté une motion visant à protéger et à valoriser les lieux collectifs, communautaires et institutionnels sur son territoire. Cette motion permettra de contrecarrer les nombreuses demandes de changements de zonage générées par la forte pression immobilière des dernières années et ainsi protéger la mixité sociale.

« Nous voulons envoyer un message clair concernant le développement du territoire afin que les lieux communautaires et institutionnels, tels les écoles et les lieux de culte, conservent leur fonction de bâtiments publics et collectifs et ne soient pas transformés en espaces privés », a souligné le maire de l'arrondissement, François William Croteau.

Depuis plusieurs années, Rosemont–La Petite-Patrie est un arrondissement prisé pour sa qualité de vie, et ce, par l'ensemble des citoyens et particulièrement par les jeunes familles. Cet engouement a amené un développement immobilier fort souhaitable, mais qui se doit d'être encadré afin de conserver la mixité sociale et l'inclusion de logements sociaux et communautaires.

Des loisirs additionnels pour les aînés

Dans le cadre du programme Municipalité amie des aînés et Accessibilité universelle (MADA-AU), le conseil a autorisé le dépôt d'une demande d'aide financière qui permettrait de réaliser deux projets dans l'arrondissement, soit l'aménagement de quatre terrains de « pickleball » au parc Beaubien et la transformation d'un terrain de bocce inutilisé en terrain de pétanque au parc Mozart. L'ajout de bancs et de tables à pique-nique fait partie de la demande afin de rendre le lieu plus convivial et accessible.