Venez essayer le nouveau site de la Ville de Montréal

Je l'essaie

Déminéralisation par la création ou la réfection de fosses de plantation d'arbres - Le comité exécutif adopte le programme d'aide financière aux arrondissements

30 novembre 2017

Montréal, le 30 novembre 2017 - Le comité exécutif de la Ville de Montréal a adopté, mercredi lors de sa séance ordinaire hebdomadaire, le programme d'aide financière aux arrondissements pour la déminéralisation par la création ou la réfection de fosses de plantation d'arbres. Un montant de 4 000 000 $ sur trois ans est prévu à cet effet.

« Ce programme permettra la poursuite des objectifs du Plan de gestion de la forêt urbaine ainsi que du Plan Montréal durable 2016-2020, contribuera à la lutte aux îlots de chaleur et rendra possible la mise en oeuvre de projets de déminéralisation dès l'an prochain », s'est réjouie la mairesse de Montréal, Mme Valérie Plante.

Le Service des grands parcs, du verdissement et du Mont-Royal coordonnera la gestion de l'aide financière et s'assurera du respect des objectifs ainsi que de la répartition équitable des sommes disponibles. Les arrondissements prendront quant à eux en charge la responsabilité des différentes étapes de la réalisation des projets. Une fois les fosses construites, des plantations qui n'auraient pas pu être effectuées autrement et qui contribueront à l'atteinte de l'objectif d'augmenter l'indice de canopée de 20 à 25 % d'ici 2025 seront possibles.

« Dans plusieurs quartiers la plantation d'arbres exige l'ouverture des trottoirs ou des changements à la géométrie des rues. Notre objectif ultime c'est moins de béton et plus d'arbres », a renchéri le responsable des grands parcs, des espaces verts et des grands projets au comité exécutif, M. Luc Ferrandez.

Le programme sera diffusé auprès des arrondissements à la fin de l'automne afin que les premiers projets puissent être réalisés en 2018. Les fosses de plantation proposées devront cibler de manière prioritaire les territoires jugés triplement vulnérables par la Ville (vulnérabilité environnementale, sociale et économique) ainsi que les zones de vulnérabilité aux vagues de chaleur.

Rappelons que les arbres sont des infrastructures vertes qui contribuent, entre autres, à améliorer la qualité de l'air, à favoriser le captage des eaux de pluie et à lutter contre la formation d'îlots de chaleur.

 

– 30 –