Venez essayer le nouveau site de la Ville de Montréal

Je l'essaie

Le maire de Montréal fait appel au Conseil des Montréalaises pour étudier la question de la traite des femmes et des filles durant le Grand Prix du Canada de Formule 1

19 mai 2017

Montréal, le 19 mai 2017 - Le maire de Montréal, M. Denis Coderre, a fait appel au Conseil des Montréalaises et à sa présidente, Mme Cathy Wong, dans le but d'aider l'administration municipale à évaluer l'existence et l'ampleur du phénomène de la traite des femmes et des filles lors du Grand Prix du Canada de Formule 1. Le cas échéant, le Conseil pourra fournir des recommandations sur la manière de lutter de manière efficace contre cette situation lors de cet événement en particulier, mais aussi de manière générale à Montréal.

« C'est un sujet qui me préoccupe personnellement, J'ai d'ailleurs eu l'occasion d'en discuter avec les premiers ministres Trudeau et Couillard récemment. Les retombées économiques et la notoriété que le Grand Prix du Canada de Formule 1 offrent à Montréal sont reconnues par toutes et tous. Depuis de nombreuses années cependant, des critiques fusent pour dénoncer que des activités criminelles en lien avec la traite des femmes et des filles auraient lieu durant cet événement. Si cette situation s'avérait, elle ne pourrait d'aucune façon être tolérée par mon administration », a déclaré M. Coderre.

Le Conseil des Montréalaises aura pour mandat d'accumuler le maximum de données et d'observations possibles durant une période de trois ans. Il pourra ainsi recenser les études et statistiques publiées sur le sujet, en plus d'échanger avec différentes administrations et organismes comme le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) et l'Équipe intégrée de lutte contre le proxénétisme (EILP), lancée en avril dernier par le gouvernement du Québec et qui regroupe différents corps policiers dont le SPVM.

« Bien entendu, le Conseil pourra compter sur l'appui de l'administration pour faciliter la bonne collaboration de tous les partenaires. De plus, le premier ministre Trudeau nous a notamment assurés de la collaboration de l'Agence transfrontalière du Canada ainsi que celle de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) », a ajouté le maire de Montréal.

« Nous sommes très fières de nous voir confier ce nouveau mandat par la Ville de Montréal. Nous comptons effectuer toutes les démarches nécessaires pour recueillir l'information existante en provenance des nombreux organismes qui se préoccupent du phénomène de la traite des femmes et des filles. Nous travaillerons pour soumettre des recommandations qui pourraient s'appliquer à Montréal, en collaboration avec d'autres ordres de gouvernement ou organismes ou encore avec l'industrie du tourisme », a affirmé Mme Cathy Wong.

À propos du Conseil des Montréalaises

Créé en mai 2004, le Conseil des Montréalaises, organisme consultatif de la Ville de Montréal, se consacre à l'étude de toute question relative à l'égalité entre les femmes et les hommes ainsi qu'à celle de la condition féminine. Formé de 15 membres bénévoles nommées par le conseil municipal de la Ville de Montréal, le Conseil des Montréalaises travaille à l'avancement de la qualité de vie des Montréalaises.

- 30 -