Venez essayer le nouveau site de la Ville de Montréal

Je l'essaie

Des arbres malades transformés en oeuvres d'art dans deux parcs de Rivière-des-Prairies

28 octobre 2016

Montréal, le 28 octobre 2016 - Les citoyens sont invités à se rendre aux parcs Moulin-du-Rapide et Pierre-Dagenais-dit-Lépine à Rivière-des-Prairies pour observer le travail in situ de l'artiste Pascale Archambault. C'est à même des arbres malades qui ont dû être abattus que l'artiste sculpte ces œuvres uniques et originales qui seront finalisées à la mi-novembre.

Grâce à ce projet artistique, qui s'ajoute à plusieurs autres interventions, l'arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles entend créer un parcours sur le boulevard Gouin où l'art et la nature se côtoient. « D'autres interventions sur le boulevard Gouin se réaliseront pour revitaliser cette artère qui longe magnifiquement la rivière des Prairies. Je pense notamment au parcours Gouin qui prévoit des aménagements pour admirer la vue sur la rivière, ou encore, à un parcours musical en plein air qui sera déployée l'an prochain », affirme la mairesse Mme Chantal Rouleau.

Voir Pascale Archambault au travail
Pour voir l'artiste au travail, il faut se rendre au parc Moulin-du-Rapide situé en bordure de la rivière sur la rue Clichy à l'angle de la 58e Avenue ou au parc Pierre-Dagenais-dit-Lépine à l'entrée ouest près de la 48e Avenue. Pascale Archambault sera présente du 26 octobre à la mi-novembre sur semaine, entre 10 h et 18 h. L'horaire est sujet à changement. Il est possible de confirmer la présence de l'artiste avant de se déplacer en téléphonant au 514 872-9814.

Les citoyens sont également invités à rencontrer une médiatrice culturelle au parc Moulin-du-Rapide le dimanche 6 novembre et samedi 12 novembre, de
13 h à 15 h, pour en savoir plus sur le projet.

L'œuvre du parc Moulin-du-Rapide
L'œuvre sculptée à même un érable par Pascale Archambault aura trois bras soutenant une forme de canoë. Plus bas, le cœur de l'arbre abritera un bébé, symbole de continuité et de passation des connaissances d'un peuple. Il sera sculpté en taille directe à l'aide d'une scie mécanique et de ciseaux à bois.

L'œuvre du parc Pierre-Dagenais-dit-Lépine
Pour cette œuvre réalisée à partir d'un orme, l'artiste va représenter un homme, poisson à la main, avec un oiseau en guise de tête. Il sera debout sur la base du tronc dans un mouvement de marche. C'est une œuvre qui rendra hommage aux premiers habitants devenus maîtres pêcheurs pour la survie de leur famille.

Il est possible d'admirer l'œuvre en suivant l'actualité de la page Facebook de la culture et des bibliothèques. Des photos seront aussi déposées sur le compte Flickr de l'arrondissement.

Cette initiative s'inscrit dans le cadre du projet Les arbres sculptés du bout de l'île dont la première intervention artistique a été réalisée à l'été 2015 par l'artiste Jean-Robert Drouillard au parc du Bout-de-l'île. Trois peupliers faux-trembles qui avaient dû être coupés ont été sculptés en une magnifique œuvre intitulée Trois Cédrics, deux corbeaux et un renard.

Pascale Archambault
Pascale Archambault est née à Québec, Canada, en 1960. Sa démarche artistique se concentre sur la représentation du corps humain.

Elle produit un art figuratif très expressif juxtaposant les matériaux en installations narratives et théâtrales. Depuis 1982, l'œuvre de Pascale Archambault a été présentée dans de nombreuses expositions individuelles et collectives, tant au Canada qu'à l'étranger, et ses œuvres font partie d'importantes collections publiques et privées. Ces sculptures monumentales réalisées pour la plupart lors de rencontres internationales sont exposées au Québec, en Argentine, en Uruguay, en Corée, en France, au Brésil et au Guatemala.