Venez essayer le nouveau site de la Ville de Montréal

Je l'essaie

CULTIVER L'ESPOIR - Plus de 100 000kg de légumes biologiques produits à Montréal pour 25 000 familles dans le besoin et l'autofinancement du projet

20 octobre 2016

Montréal, le 20 octobre 2016 - La Ville de Montréal, Metro l et le Regroupement Partage ont annoncé ce matin avec fierté les résultats de la deuxième année du projet CULTIVER L'ESPOIR.Plus de 100 000 kg de légumes biologiques cultivés sur les terres agricoles non-exploitées du Bois-de-la-Roche, à Senneville, seront réparties entre les banques alimentaires Mission Bon Accueil, Moisson Montréal et Jeunesse au Soleil pour nourrir 25 000 familles démunies de Montréal et pour vente dans les magasins Metro et Super C du Québec, afin de permettre l'autofinancement du projet.

Le projet a débuté modestement, avec deux hectares en friche en 2015, mais le Regroupement Partage planifiait la pérennisation du projet dès le départ.  « En 2016, nous avons augmenté la superficie cultivable à cinq hectares, ce qui nous a permis de récolter 100 000 kg de légumes. Nous sommes emballés par notre partenariat avec Metro, qui nous permettra de vendre la moitié des légumes récoltés pour viser l'autofinancement du projet. Comme les légumes biologiques vendus au Québec sont pour l'instant majoritairement importés, nous espérons que les consommateurs québécois seront enthousiastes de pouvoir acheter des produits biologiques et locaux chez leur épicier », déclare Sylvie Rochette, cofondatrice du Regroupement Partage et directrice générale de l'organisme.

Avec CULTIVER L'ESPOIR, le Regroupement Partage et ses partenaires ont pour objectifs de réduire la chaîne d'approvisionnement et la dépendance aux légumes importés, qui peuvent subir les aléas des mauvaises conditions climatiques ou de climats politiques instables, pour ne nommer que quelques exemples de freins à l'accès aux légumes à prix abordables.
« Cultiver l'espoir apporte une solution intelligente, concrète, responsable et durable à l'utilisation de cette grande terre qu'est le parc agricole du Bois-de-la-Roche de Senneville, qui compte parmi les 25 grands parcs de Montréal. Cette initiative en agriculture urbaine est un bel exemple de solidarité entre les différents partenaires et la Ville de Montréal, permettant d'aider à l'approvisionnement durable des organismes en sécurité alimentaire », a affirmé Réal Ménard, responsable du développement durable, de l'environnement, des grands parcs et des espaces verts au comité exécutif de la Ville de Montréal. 

Les ménages à très faible revenu dépensent 60 à 80% de leurs revenus pour se nourrir, ce qui les rend très vulnérables lorsque le prix des denrées alimentaires augmente ou lorsque leurs revenus baissent. Cela se traduit par une demande en hausse pour les banques alimentaires. Selon le bilan faim de Moisson Montréal, 146 230 personnes recensées et connues, dont 33 860 enfants (23 % des bénéficiaires), reçoivent une aide alimentaire chaque mois. C'est donc sans compter tous les Montréalais qui fréquentent les banques alimentaires non soutenues par Moisson Montréal. 

« La Ville de Montréal est formellement engagée dans la lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale. La sécurité alimentaire constitue une priorité d'intervention. CULTIVER L'ESPOIR s'inscrit directement dans les valeurs du Partenariat en économie sociale pour un développement solidaire et durable. Il contribue au développement de la métropole en répondant aux besoins des citoyens, en créant de la richesse, en offrant des possibilités d'emploi à des travailleurs vivant des situations d'exclusion du marché du travail et en contribuant à l'amélioration de la qualité de vie à Montréal par la création de services de proximité accessibles », a ajouté Monique Vallée, responsable du développement social et communautaire ainsi que de l'itinérance au comité exécutif de la Ville de Montréal. 

À partir de la mi-novembre, ce sont plus de 50 000 sacs de 2 lb de carottes biologiques qui seront vendus dans les supermarchés Metro et Super C du Québec. « CULTIVER L'ESPOIR est un projet structurant et rassembleur, qui nous permettra de contribuer concrètement à l'approvisionnement d'organismes de sécurité alimentaires du grand Montréal. Il s'agit également d'un complément au programme de récupération de denrées en supermarché, que nous déployons dans nos magasins Metro et Super C depuis 2014, en collaboration avec différentes banques alimentaires et Moisson de la province », affirme Marie-Claude Bacon, directrice principale, service des affaires corporatives de Metro.

« Ce projet collectif de lutte à la pauvreté met à profit des terres publiques pour le bien-être collectif de tous. Ce service à la population est essentiel pour que toutes et tous aient droit à une meilleure qualité de vie et puissent manger à leur faim. Des projets où plusieurs parties s'impliquent et contribuent à leur manière pour le bien-être des individus en situation précaire sont un signe d'une société en santé qui prend réellement soin de sa population, sans exception », a conclu Anie Samson, responsable de la sécurité publique et des services aux citoyens au comité exécutif de la Ville de Montréal. 

À propos du Regroupement Partage 

Depuis sa fondation, il y a 18 ans, le Regroupement a remis 12 millions de dollars en denrées et produits de consommation à   385 800 Montréalais dans le besoin. Les Magasins-Partage aident annuellement près de  27 700 personnes  dans  17 quartiers montréalais à la rentrée scolaire et à Noël. Pour l'ensemble de ses programmes, ce sont 77 700 personnes qui sont rejointes.

À propos de Cultiver l'espoir 

Lancé au printemps 2015, Cultiver l'espoir est un projet unique et novateur d'agriculture urbaine (le plus important en son genre au Canada), initié par le Regroupement Partage en partenariat avec la Ville de Montréal. D-Trois-Pierres (entreprise d'insertion sociale en agriculture biologique) y collabore à titre de producteur agricole ainsi que L'Oeuvre Léger et la Fondation J.A.DeSève à titre de partenaires financiers. D'ici quelques années, quelque 27 hectares de terrain seront exploités qui produiront l'équivalent de 250 000 sacs de légumes de 5 lb/2,27 kg, soit 550 000kg.  

Pour faire un don : www.regroupementpartage.org, 514 383-2460.

-30-