COVID-19
Reprise progressive des activités : savoir ce qui est ouvert ou fermé. S'informer

Collecte des résidus alimentaires : c'est un départ !

3 mai 2016

Montréal, le 3 mai 2016 - Restes de préparation des repas, aliments périmés, essuie-tout sales… Tous ces résidus qui prenaient la direction des ordures ménagères vont dorénavant prendre une nouvelle destination : le bac brun. Vous avez peut-être déjà reçu le vôtre, ou sans doute le recevrez-vous dans les jours prochains. Facile d'utilisation, il permet le compostage de tous les résidus alimentaires de manière efficace.

Un bac brun très « gourmand »
Fini le temps où la montagne d'assiettes en carton de la fête du petit finissait à la poubelle ! Idem pour les emballages de pizza souillés, les vieux filtres à café ou la carcasse du poulet. Grâce à la collecte des résidus alimentaires, toutes ces matières connaîtront une deuxième vie, car elles seront transformées en énergie et en compost. Une manière de réduire notre empreinte écologique… et le nombre de collectes de déchets ! En pratique, il n'y aura dorénavant qu'une seule collecte de déchets par semaine dans le district d'Ahuntsic. La collecte substituée sera maintenant consacrée à la collecte des résidus alimentaires.

Pour connaître les heures et les jours de collecte dans votre quartier, composez le 311 ou consultez le site Internet de la Ville à l'adresse suivante : ville.montreal.qc.ca/info-collectes

Un nouveau bac brun, de nouveaux réflexes
Au moment de préparer les repas et de se débarrasser des restes de table, les résidus alimentaires s'en iront dans le bac de comptoir. Maniable et de petite taille, il peut facilement être dissimulé sous l'évier. Pour des raisons d'hygiène et pour faciliter le transport des résidus, l'utilisation de sacs de papier ou de plastique compostables est conseillée. Seuls les sacs certifiés par le Bureau de la normalisation du Québec sont acceptés : les sacs oxobiodégradables ne sont pas autorisés. Les sacs compostables sont très pratiques, car ils retiennent les odeurs et les liquides, mais ils ne sont pas obligatoires : vous pouvez aussi fabriquer un baluchon avec du papier journal et y déposer vos résidus alimentaires et restes de table.

Le contenu du bac brun sera ramassé une fois par semaine. Après chaque repas (ou selon le rythme qui vous convient le mieux), il vous suffit de transvider les résidus alimentaires du bac de comptoir vers le bac brun. Celui-ci doit être placé à l'extérieur, le jour de la collecte, exactement comme le bac des matières recyclables ou le sac des ordures ménagères. Il est muni d'un loquet spécial pour décourager les animaux qui pourraient s'y intéresser.

Conseils pour des bacs en santé

• Vous ne devez pas verser de liquide dans le bac de comptoir ou dans le bac brun. Si les résidus alimentaires sont humides, emballez-les dans du papier journal ou intercalez-les avec du vieux carton, du papier journal ou vos serviettes en papier souillées.

• L'utilisation de papier journal est également très pratique pour absorber les odeurs. Il en est de même pour le bicarbonate de soude. Autre bon truc : mettre une briquette de charbon dans son bac et éviter de le laisser en plein soleil. Saviez-vous que les onguents pour la toux à base de menthe ou d'eucalyptus faisaient fuir les écureuils et les ratons laveurs ? Appliquez-en sur le couvercle!

• Si vous cuisinez du poisson ou des mets qui dégagent une forte odeur, une bonne solution est d'entreposer les restes au congélateur (dans un sac en papier ou un sac compostable) avant de les mettre à l'extérieur le jour de la collecte.

• Nettoyez régulièrement votre bac de comptoir et votre bac brun extérieur. Le bac de comptoir peut même être mis au lave-vaisselle. Par ailleurs, le vinaigre et le sel sont des moyens efficaces et peu dispendieux de vous débarrasser des larves d'insectes.

À chaque situation sa solution
Si vous ne générez pas assez de résidus alimentaires, vous pouvez le partager avec un voisin.

Contactez le 311 pour en savoir plus.

-30-