Venez essayer le nouveau site de la Ville de Montréal

Je l'essaie

Groupe élite des 100 villes résilientes: Montréal prépare sa stratégie de résilience

14 janvier 2016

Montréal, le 14 janvier 2016 - À l'invitation du maire de Montréal, M. Denis Coderre, des représentants des gouvernements, des milieux d'affaires et de la culture, des groupes communautaires et des universitaires de différents horizons se sont donné rendez-vous au Marché Bonsecours pour lancer l'élaboration de la stratégie de résilience urbaine de Montréal avec le soutien d'experts regroupés par le Programme 100 villes résilientes (100VR), créé par la Fondation Rockefeller. Cette journée fait suite à la sélection de Montréal dans le groupe des 100 villes résilientes (100 VR) qui vise à reconnaître et à promouvoir à travers le monde la capacité des villes à faire face aux perturbations pour protéger la qualité de vie de leurs citoyens.

« Une personne résiliente est quelqu'un qui traverse les épreuves, une ville résiliente, c'est la même chose. Aujourd'hui, nous élargissons l'expertise de notre administration, nous identifions nos atouts et nos fragilités, nous renforçons la vigilance des leaders de notre communauté pour être mieux préparés en cas de difficulté », a déclaré le maire Denis Coderre.

Dans la foulée de cette journée de travail, le maire a annoncé la nomination de madame Louise Bradette, directrice de la résilience. Elle aura la responsabilité de finaliser la stratégie de résilience urbaine de Montréal et de la mettre en œuvre dans un délai de deux ans. Cette stratégie devra améliorer la réponse de la Ville et de la communauté dans l'éventualité de chocs (catastrophes naturelles, tragédies, attentats) ou aider à corriger des situations qui accroissent la vulnérabilité de Montréal (vieillissement de la population, usure des infrastructures, pauvreté). Elle abordera aussi des risques particuliers comme le transport des matières dangereuses.

L'intégration de Montréal au sein du groupe des 100 villes résilientes lui assure un appui technique dans l'élaboration de sa stratégie de résilience, de même qu'un appui financier pour la création du poste de directeur de la résilience.

« Montréal est un leader et contribue par de nombreux projets à alimenter le mouvement global de résilience urbaine », a déclaré Michael Berkowwitz, président de 100 villes résilientes (100VR). « L'atelier de travail – Programme de résilience permettra de préciser les besoins, faire ressortir des idées novatrices et donner un programme pour engager les parties prenantes de la collectivité montréalaise à fournir les outils et les ressources nécessaires qui permettront à Montréal de devenir plus résiliente et ainsi faire face aux nombreux défis auxquels elle sera confrontée.»

À propos du groupe des 100 villes résilientes

Le programme des 100 villes résilientes a été lancé en 2013, année du centième anniversaire de la Fondation Rockefeller, qui a pour mission de favoriser l'amélioration des conditions de vie des populations dans le monde. À l'heure actuelle, 67 villes de toutes tailles et de tous les continents ont été sélectionnées. Montréal est la seule ville canadienne du groupe qui compte parmi ses membres des villes comme Boston, New York, Melbourne, Bangkok, Athènes, Bristol ou Kigali. Le groupe des 100 villes résilientes est un réseau favorisant l'amélioration des pratiques, l'échange d'expertises et la promotion de l'excellence en gestion de risque.

Pour plus d'information, visitez les sites internet du réseau 100 villes résilientes et de la Fondation Rockefeller : www.100resilientcities.org et www.rockefellerfoundation.org.

 

- 30 -