Nouvelle mesure de développement durable : L'aréna de Saint-Michel utilise l'eau de pluie pour entretenir la glace !

11 décembre 2015

Montréal, le 11 décembre 2015 - Dorénavant, l'aréna de Saint-Michel entretient la glace de ses patinoires avec de l'eau de pluie. En effet, l'arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension vient de compléter l'installation d'un ingénieux système de gestion et de récupération des eaux de pluie et de régler, du même coup, un problème de refoulement d'eau à l'intérieur du bâtiment. Des plus écologiques, la solution implantée s'avère non seulement des plus innovatrices d'un point de vue technologique, mais elle constitue aussi une première réalisée au Canada dans un bâtiment existant.

Le moyen retenu permet la récupération des eaux de pluie tombant sur le toit lesquelles sont dirigées vers deux réservoirs internes pour ensuite être traitées, filtrées, chauffées et finalement être utilisées par les surfaceuses (de type Zamboni). En plus d'offrir des glaces de meilleure qualité avec l'eau de pluie, le système contribue à réduire d'au moins 30 % la consommation d'eau annuelle de l'aréna.

L'impact environnemental de cette réalisation est énorme. En récupérant au moins 90 % des eaux pluviales provenant de la toiture, le système permet une économie de plus d'un million de litres d'eau potable par an. De plus, grâce au bassin de rétention extérieur, le flot pluvial est contrôlé par un régulateur de débit contribuant à alléger le réseau municipal.

« Encore une fois, notre arrondissement innove grâce à ce projet d'envergure qui contribue à poser un geste de plus dans le développement durable de notre communauté. Cette action écologique démontre notre engagement et notre volonté de toujours aller plus loin en matière de protection de l'environnement afin d'assurer un avenir plus vert à notre population », de déclarer Mme Anie Samson, maire de l'arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension et vice-présidente du comité exécutif de la Ville de Montréal, responsable de la sécurité publique et des services aux citoyens.

« Je suis très heureux que l'expérimentation de ce projet-pilote de récupération et de gestion des eaux pluviales à l'aréna de Saint-Michel puisse tester la fiabilité technique et la viabilité économique du système et servir de référence à l'ensemble des arénas au pays qui devront tôt ou tard moderniser leurs installations », de dire M. Frantz Benjamin, conseiller municipal de la Ville de Montréal du district de Saint-Michel et président du conseil municipal de Montréal.

Une solution aussi à un problème de refoulements
Auparavant, l'eau captée par le toit de l'aréna de Saint-Michel provoquait une surcharge du réseau sanitaire de la Ville, entraînant des refoulements à l'intérieur de l'aréna. Pour enrayer le refoulement et mieux gérer les rejets durant des pluies exceptionnelles, l'eau tombant sur le toit est maintenant acheminée vers un bassin de rétention de 250 m3 situé à l'extérieur de l'aréna. L'eau qui s'y accumule est graduellement déversée dans le réseau de la Ville, évitant par le fait même une surcharge. Ce bassin est intégré à un aménagement paysager, offrant ainsi aux citoyens l'accès à un nouvel espace vert et à une zone de fraîcheur.

Le Fonds municipal vertMC (FMV) de la Fédération canadienne des municipalités a soutenu la volonté de l'arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension de trouver une solution écologique à son problème de refoulement dans une perspective de développement durable en lui accordant une subvention de 175 000 $ pour la réalisation de ce projet-pilote. Le FMV vise à appuyer les partenariats et à servir de levier aux projets qui participent à l'atteinte de normes supérieures de qualité de l'air, de l'eau, du sol et de protection du climat au sein des municipalités. Le coût total de cette réalisation est de 710 000 $. L'arrondissement y a accordé un financement de 535 000 $ à même ses budgets d'investissements.