COVID-19
Montréal est au palier alerte orange. S'informer

La Ville de Montréal dévoile le nom des lauréats du Prix interculturel de Montréal Abe-Limonchik 2014 et inaugure un nouveau centre communautaire nommé en son honneur

22 janvier 2015

Montréal, le 22 janvier 2015 - M. Russell Copeman, maire de l'arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce et responsable de l'habitation au comité exécutif de la Ville de Montréal, et M. Dimitrios (Jim) Beis, maire de l'arrondissement de Pierrefonds-Roxboro et responsable de l'approvisionnement, des sports et loisirs ainsi que des communautés d'origines diverses au comité exécutif de la Ville de Montréal, ont décerné aujourd'hui le Prix interculturel de Montréal Abe-Limonchik 2014. Réunissant de nombreuses personnalités, dont M. Germain Nikowe Amoni, président du Conseil interculturel de Montréal, et M. Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, l'événement a été l'occasion de souligner l'importance des relations interculturelles et de la promotion de la diversité montréalaise.

L'événement, qui s'est tenu au tout nouveau centre communautaire Abe-Limonchik, a été l'occasion d'inaugurer officiellement le nouvel immeuble situé au 6600 avenue  Victoria dans l'arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce. Les locaux du centre communautaire seront occupés par deux organismes à but non lucratif, soit  Relais Côte-des-Neiges, offrant des services aux familles, et le Centre des aînés de Côte-des-Neiges. Cette nouvelle installation, d'une superficie totale de 830 mètres carrés, a été réalisée par l'entremise de l'Office municipal d'habitation de Montréal, dans le cadre d'un projet d'habitation abritant 67 logements sociaux.

Pour cette quatrième édition, la remise du Prix s'est déclinée en trois catégories distinctes. Le Prix Abe-Limonchik, catégorie individu, a été décerné à Mme Marie McAndrew, professeure titulaire au Département d'administration et fondements de l'éducation de l'Université de Montréal; le prix de la catégorie organisme a été remis à M. Stéphane Lavoie, Directeur général de la TOHU et le prix de la catégorie entreprise a été remis à M. Denis Deschamps, Président et chef de la direction de Drakkar et Associés.

« En arrivant dans le monde municipal, j'ai été impressionné par la grande qualité de nos institutions démocratiques et de la place privilégiée donnée aux citoyens dans nos délibérations et nos réflexions. Il faut de grands hommes et de grandes femmes pour changer la société et inculquer des valeurs d'égalité, de paix et de justice. M. Abe Limonchik s'est distingué parmi ce groupe de bâtisseurs et de rassembleurs qui a instauré un service public progressiste et contribué à l'ouverture et à la démocratie de notre métropole et de notre arrondissement. Nous, la nouvelle génération d'élus, nous  sommes inspirés de ce précieux héritage », a déclaré M. Copeman.

« C'est un honneur de remettre aux lauréats de cette année une distinction qui vient souligner la contribution exceptionnelle d'individus, d'entreprises et d'organismes à la promotion des relations interculturelles à Montréal. Si notre ville est reconnue pour ses valeurs d'entraide, d'égalité et d'ouverture, c'est en grande partie grâce au travail de ceux et celles que nous honorons aujourd'hui. Abe Limonchik était un homme animé d'une passion pour la participation citoyenne et le rapprochement interculturel et je suis fier de constater, qu'aujourd'hui encore, des Montréalaises et Montréalais de tous horizons s'engagent avec conviction dans la promotion de la diversité », a déclaré M. Beis.

Mis sur pied dans la foulée des recommandations du Conseil interculturel de Montréal, le Prix interculturel de Montréal Abe-Limonchik vise à souligner la contribution exceptionnelle d'un individu, d'un organisme et d'une entreprise à l'amélioration des relations interculturelles et à la promotion de la diversité sur le territoire montréalais. En 2012, le Prix interculturel de Montréal s'est doté d'une troisième catégorie, soit la catégorie entreprise. En collaboration avec la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, la Ville de Montréal a créé cette catégorie  afin de souligner les efforts du milieu des affaires. En 2010, une récompense était remise indistinctement à un organisme ou à une entreprise en plus de saluer l'œuvre d'un individu. Le Prix interculturel de Montréal est remis tous les deux ans. En 2012, le Prix Abe Limonchik, catégorie individu, a été décerné à  M. Javier San Juan, président-directeur général de L'Oréal Canada, celui de la catégorie organisme a été remis au Centre d'appui aux communautés immigrantes (CACI) et celui de la catégorie entreprise à Pimiento.

Les lauréats
Catégorie individu
Mme Marie McAndrew, professeure titulaire au Département d'administration et fondements de l'éducation de l'Université de Montréal, s'est engagée activement dans la promotion des relations interculturelles en milieu scolaire. Entre autres choses, Mme McAndrew a mis en place un programme novateur favorisant la réussite des élèves issus de l'immigration et a élaboré le premier module sur la prise en compte de la diversité dans le milieu de l'éducation. Mme McAndrew a été membre du Conseil interculturel de Montréal de 2003 à 2005 et a reçu le Prix québécois du rapprochement interculturel Jacques-Couture en 2004.

Catégorie organisme
Située au cœur de la Cité des arts du cirque, la TOHU se veut le lieu par excellence de diffusion, de création, d'expérimentation et de convergence entre culture, environnement et engagement communautaire. La TOHU se distingue notamment par son engagement en faveur de l'intégration des membres des communautés d'origines diverses, l'intégration socioprofessionnelle des jeunes et la présentation d'une programmation métissée favorisant la mixité du public.

Catégorie entreprise
Drakkar et Associés est une entreprise canadienne en affaires depuis vingt ans qui se spécialise en conseil stratégique et en gestion d'opérations visant l'optimisation du capital humain. Drakkar a mis en place au fil des ans des politiques internes en faveur de la diversité et promeut activement les relations interculturelles. L'approche humaine est une valeur indissociable de la gestion de l'entreprise et une quinzaine de nationalités sont présentes au sein des membres de son personnel.

La sélection des lauréats s'est réalisée en deux étapes, réunissant des représentants du Conseil interculturel de Montréal, de la Table de concertation au service des personnes réfugiées et immigrantes, de la Commission scolaire Marguerite Bourgeois, de la Chambre de commerce du Montréal Métropolitain et de la Ville de Montréal. Notons que le lauréat de la catégorie individu s'est vu remettre une œuvre de Razieh Kiannezhad, intitulée Dans les flammes. Le lauréat de la catégorie organisme s'est mérité une œuvre de Mansoureh Rezaeimahabadi intitulée La Position du Pouvoir et le lauréat de la catégorie entreprise a reçu une œuvre de Graziella Malagoni, intitulée Cœur rouge – Lune noire. L'appel aux artistes pour la sélection des œuvres a été réalisé par Diversité artistique Montréal (DAM), partenaire du Prix depuis sa création, en collaboration avec le Service de la culture de la Ville de Montréal.

Au sujet de M. Abe Limonchik
Certains l'avaient surnommé Monsieur Démocratie. Pour Abe Limonchik, membre fondateur du Rassemblement des citoyens et citoyennes de Montréal, un parti politique municipal qu'il a présidé pendant cinq ans, et conseiller du quartier Côte-des-Neiges pendant 12 ans, la participation des citoyennes et des citoyens à la vie démocratique est la clé de voûte d'une société plus humaine. À la fois modeste et déterminé, cet homme exceptionnel a contribué activement à ce que toutes et tous se sentent citoyens de Montréal et s'approprient leur ville.

Pour plus d'informations sur le Prix interculturel de Montréal Abe-Limonchik, visitez le site www.ville.montreal.qc.ca/diversite

 -30-