Michael Delisle remporte le Grand Prix du livre de Montréal pour son récit Le feu de mon père, publié aux Éditions du Boréal

17 novembre 2014

Montréal, le 17 novembre 2014 - C'est dans le cadre de la 4ème Saison de la lecture, qui se déroule jusqu'au 24 novembre, et à quelques jours de la tenue du 37ème Salon du livre de Montréal, que Mme Manon Gauthier, membre du comité exécutif de la Ville de Montréal, responsable de la culture, du patrimoine, du design, d'Espace pour la vie et du statut de la femme, a décerné aujourd'hui le Grand Prix du livre de Montréal 2014 à l'auteur Michael Delisle pour son récit Le feu de mon père, publié aux Éditions du Boréal. La cérémonie officielle de remise du prix, qui est assorti d'une bourse de 15 000 $, s'est déroulée à la Chapelle historique du Bon-Pasteur en présence des membres du jury.

« Nommée Capitale du livre par l'UNESCO en 2005, Montréal favorise la reconnaissance et le rayonnement des auteurs et des œuvres d'ici, notamment par le biais du Salon du livre, le plus grand événement francophone du genre en Amérique du Nord, la Saison de la lecture, le Prix du livre jeunesse, le Prix Jacques-Cartier du roman et de la nouvelle de langue française, remis par les Entretiens Jacques-Cartier, et le Grand Prix du livre. Je félicite M. Michael Delisle et les finalistes pour la qualité de leurs ouvrages et les remercie de nous offrir, par l'écriture, ces exutoires qui contribuent à notre qualité de vie », a affirmé Mme Manon Gauthier.

Jury 2014
Sous la présidence de Pierre Nepveu, poète, essayiste et membre de l'Académie des lettres du Québec, le jury se composait de :

o Hugh Hazelton, écrivain et traducteur;
o Yvon Lachance, libraire auprès de la librairie Olivieri;
o Andrée A. Michaud, écrivain;
o Catherine Morency, écrivain;
o Pierre Ouellet, écrivain, directeur de la revue Les Écrits et membre de l'Académie des lettres du Québec.                               

Grand Prix du livre de Montréal 2014
« Le jury du Grand prix du livre de Montréal 2014 a choisi à l'unanimité comme lauréat Michael Delisle pour son récit Le feu de mon père, publié par les Éditions du Boréal. En couronnant le récit de Michael Delisle, le jury a voulu souligner la rare maîtrise d'une écriture narrative qui parvient à tenir ensemble l'ironie et la tendresse, le burlesque et la gravité, dans une trame qui fait cohabiter le récit autobiographique d'une enfance peu commune et une réflexion sur l'écriture et la poésie. Portrait d'un père mafieux devenu un chrétien charismatique et qui semble déjouer toutes les attentes, y compris celle de sa mort pourtant imminente, Le feu de mon père est surtout le récit remarquable d'un fils à la fois étonné et affligé, irrité et pourtant ému, et qui cherche dans l'écriture une improbable réponse à l'énigme de la filiation et de la vie », a indiqué le président du jury du Grand Prix du livre 2014, Pierre Nepveu.

Le Grand Prix du livre de Montréal est l'une des distinctions littéraires québécoises majeures qui contribuent activement à la diffusion du livre. L'an dernier, c'est l'écrivain Pierre Samson qui a remporté cet honneur pour son roman La maison des pluies, publié aux Éditions Les Herbes rouges. De plus, grâce à un partenariat avec l'Association internationale des études québécoises (AIEQ), le lauréat a la possibilité de faire une tournée de promotion dans l'un des 80 pays où l'AIEQ a des membres.


- 30 -