Venez essayer le nouveau site de la Ville de Montréal

Je l'essaie

Festival de Cannes 2014 - « Aujourd'hui, fierté et inspiration riment avec Xavier Dolan » - Denis Coderre

24 mai 2014

Montréal, le 24 mai 2014 - Le maire de Montréal, M. Denis Coderre, félicite le cinéaste montréalais Xavier Dolan, véritable ambassadeur culturel, qui a remporté le Prix du jury au 67e Festival de Cannes avec son long-métrage Mommy.

« Aujourd'hui, fierté et inspiration riment avec Xavier Dolan. Je suis fier du succès et du rayonnement de la nouvelle génération de cinéastes montréalais, dont fait partie le jeune réalisateur de Mommy. La reconnaissance d'artistes montréalais et de leurs films à l'étranger contribue au rayonnement de Montréal comme ville créative, métropole culturelle et centre international de production dans le domaine du cinéma et de l'audiovisuel », a déclaré le maire de Montréal.

Les cinéphiles du monde entier pourront apprécier les multiples visages de la métropole québécoise, la production du film Mommy ayant tourné des images dans plusieurs arrondissements de Montréal, dont Ville-Marie, le Plateau-Mont-Royal, Mercier—Hochelaga-Maisonneuve, le Sud-Ouest et Villeray—Saint-Michel—Parc-Extension.

« L'œuvre de Xavier Dolan, personnelle, forte, sensible, et axée sur les relations humaines, représente admirablement bien notre métropole et son bouillonnement culturel. L'essor de la créativité montréalaise sur la scène internationale témoigne du dynamisme et du renouveau que l'on ressent présentement à Montréal. Je félicite chaleureusement Xavier Dolan et toute l'équipe de Mommy pour cette prestigieuse distinction et j'invite les Montréalais à contribuer à la poursuite de ce succès en allant assister en grand nombre aux projections du long-métrage lors de son arrivée sur nos écrans », a ajouté M. Coderre.

Xavier Dolan, acteur, réalisateur et scénariste, s'est fait connaître du public lors de la projection de son premier long-métrage J'ai tué ma mère au Festival de Cannes 2009. Depuis, à raison de près d'un film par an, tous présentés dans les festivals de cinéma majeurs, il est régulièrement qualifié de « jeune prodige du cinéma québécois ».

-30-