Le site web de votre ville change. Découvrez-le

La Ville bonifie sa Charte montréalaise des droits et responsabilités et répond ainsi aux recommandations de l'Office de consultation publique de Montréal

23 novembre 2011

Montréal, le 23 novembre 2011 Le maire de Montréal, M. Gérald Tremblay, annonce que le conseil municipal a adopté à l'unanimité le projet de règlement qui apporte des modifications à la Charte montréalaise des droits et responsabilités. La Ville a donné suite à plusieurs des propositions formulées par les citoyens lors des consultations de l'Office de consultation publique de Montréal.

Plusieurs engagements ont ainsi été reformulés, bonifiés ou ajoutés afin de mieux répondre au contexte d'aujourd'hui. Par exemple, au chapitre de la démocratie, la Ville renforce ses engagements en faveur de la participation citoyenne, nomme explicitement le profilage racial et le profilage social parmi les motifs de discrimination qu'elle entend combattre, et réitère sa volonté d'accentuer ses efforts afin de promouvoir la charte. Au chapitre de l'environnement et du développement durable, on retrouve de nouveaux articles concernant la biodiversité et la gestion responsable des ressources.

«La Charte montréalaise des droits et responsabilités est un outil rassembleur qui repose sur les valeurs de justice, de paix, de solidarité, d'égalité, de dignité et de respect qui sont chères aux citoyens montréalais. La Charte reconnaît aussi leur rôle dans les affaires de la Ville et constitue une sorte de contrat social qui prévoit l'engagement concret de l'administration municipale dans l'amélioration constante des services à la population. C'est un document très important que je prends très au sérieux et je suis fier que nous ayons pu travailler à son amélioration avec la participation de citoyennes, de citoyens et des membres du Chantier sur la démocratie », de déclarer le maire de Montréal.

La Ville entend profiter de l'occasion pour développer un plan d'information et de sensibilisation s'adressant aux citoyennes et citoyens, aux employés et aux élus, répondant ainsi à une des principales recommandations de l'OCPM ainsi que de demander au gouvernement du Québec une modification à la Charte de la Ville de Montréal afin de prévoir une meilleure protection à la fonction de l'Ombudsman.

Rappelons que Montréal est la première ville en Amérique du Nord à avoir adopté une telle Charte. La Charte montréalaise des droits et responsabilité est souvent citée en exemple sur la scène internationale, notamment à l'UNESCO et à l'ONU-HABITAT, comme un outil favorisant l'inclusion et le droit à la ville. Elle est traduite en braille, portugais, arabe, anglais et bientôt en grec et en chinois.

-30-