Venez essayer le nouveau site de la Ville de Montréal

Je l'essaie

Le Centre sur la biodiversité de l'Université de Montréal ouvre ses portes!

11 mars 2011

Montréal, le 10 mars 2011 - C'est aujourd'hui que le Centre sur la biodiversité de l'Université de Montréal, érigé au Jardin botanique, ouvre ses portes. Fruit d'un partenariat entre l'Université et deux institutions de l'Espace pour la vie, le Jardin botanique et l'Insectarium de Montréal, ce nouveau Centre comprend des installations ultramodernes dédiées à la recherche scientifique sur la biodiversité, sa préservation et, sa valorisation. En plus d'être un site qui regroupe des collections inestimables et un lieu privilégié de transfert des connaissances pour des chercheurs d'ici et d'ailleurs, ce Centre permettra de sensibiliser le public à la biodiversité, un enjeu essentiel à la préservation des espèces et des écosystèmes.


« Ce nouveau Centre témoigne de l'importance que notre collectivité accorde à la préservation de notre patrimoine naturel. En regroupant dans un même endroit autant d'acteurs engagés qui partagent leur savoir-faire, leur créativité et leur sens de l'innovation, Montréal devient une véritable plaque tournante pour la recherche en biodiversité », a souligné le maire de Montréal, monsieur Gérald Tremblay.

« Le Centre sur la biodiversité de l'UdeM représente un exemple remarquable des effets du partenariat de longue date qui lie l'Université de Montréal et le Jardin botanique. Avec des objectifs communs de conservation, de recherche et d'éducation, nous avons conçu un projet à la fois rassembleur pour nos institutions et très ouvert sur la collectivité », a déclaré le recteur de l'Université de Montréal, monsieur Guy Breton.

Le directeur général des Muséums nature de Montréal, monsieur Charles-Mathieu Brunelle, souligne que « le Centre sur la biodiversité de l'UdeM est un maillon structurant de la volonté des Muséums nature de se positionner comme un Espace pour la vie, de s'engager publiquement et d'initier un mouvement audacieux créatif et urbain. La biodiversité et la notion d'interdépendance qu'elle implique sont au coeur de la mission de diffusion, de recherche, de conservation et d'éducation que partagent le Jardin botanique, le Biodôme, l'Insectarium, et le Planétarium. »

Sa mission
Réunir en un même lieu des collections québécoises de plantes, d'insectes et de champignons parmi les plus importantes ; des laboratoires à la fine pointe de la technologie et des chercheurs passionnés de découvertes; en plus d'un réseau informatique évolutif sur la biodiversité et d'une salle à vocation muséale pour des expositions grand public, voilà le coup de maître que réussit le nouveau Centre sur la biodiversité de l'Université de Montréal.


Préserver des collections inestimables
De précieuses collections – l'Herbier Marie-Victorin, la collection entomologique Ouellet-Robert, la collection entomologique de l'Insectarium et la collection du Cercle des mycologues de Montréal – ont enfin trouvé une enceinte parfaitement adaptée à leur conservation et à leur mise en valeur. Ainsi regroupées, ces collections favoriseront le partage des expertises et des ressources, sans compter l'informatisation d'une somme phénoménale de données.


Stimuler la recherche scientifique
Le Centre sur la biodiversité de l'UdeM mobilise une équipe de 13 chercheurs de l'Université et de la Ville de Montréal. Ses infrastructures et ses équipements exceptionnels permettront d'accélérer la découverte de nouvelles espèces et de contribuer à la préservation de la biodiversité.


Transférer les connaissances
En tant que quartier général du consortium Canadensys qui coordonne la mise en réseau informatique de nombreuses collections biologiques d'universités et de jardins botaniques à travers le Canada, le Centre sur
la biodiversité deviendra un carrefour incontournable du transfert des connaissances à des fins, notamment, de planification gouvernementale.


Sensibiliser le public
Un espace public, doté d'installations muséographiques, constituera à la fois un lieu de sensibilisation aux enjeux liés à la biodiversité et une vitrine sur les activités du Centre. Dès le 7 avril, une première exposition, REGARDS CROISÉS sur les plantes du Québec, immergera les visiteurs dans l'univers tout en finesse de l'artiste-peintre Hélène Richard. En quoi science et émotion vont de pair!


Ensemble pour la biodiversité
Rappelons que le Centre sur la biodiversité de l'UdeM est un projet d'un coût global de 26 M $, auquel ont participé financièrement le gouvernement du Canada, par le biais de la Fondation canadienne pour l'innovation (FCI), le gouvernement du Québec, l'Université de Montréal et la Ville de Montréal. L'idée d'origine du projet a été conçue
par madame Anne Bruneau, professeure titulaire de sciences biologiques, directrice de l'Institut de recherche en biologie végétale et directrice scientifique du Centre, en collaboration avec une équipe de chercheurs.

Les bâtiments du Centre,un concept architectural de la firme Provencher Roy + associés architectes, respectent l'accréditation « or » des normes environnementales LEED.