COVID-19
État de la situation. S'informer

Adoption de la politique montréalaise de développement durable pour les édifices municipaux - Toutes les constructions neuves de la Ville seront désormais certifiées LEED Or

9 juin 2009

Montréal, le 9 juin 2009 - Monsieur Alan DeSousa, membre du comité exécutif, responsable du développement durable et de l'environnement, a annoncé aujourd'hui l'adoption de la politique de développement durable des édifices municipaux. Cette politique permet à la Ville Montréal de devenir la première ville québécoise à adopter de telles orientations en faveur de l'environnement.

Consciente que plus de 30% de la consommation énergétique à Montréal provient des bâtiments publics et privés et que plus de 1,5 million de tonnes de déchets de construction ou de démolition sont produites annuellement sur le territoire de la métropole, la Ville a décidé de faire sa part : elle fera en sorte que toutes ses constructions de bâtiments neufs soient certifiées LEED Or et que toutes les rénovations majeures soient effectuées selon les critères LEED Argent (Leadership in Energy and Environmental Design).

« Nous nous sommes déjà engagés dans le premier plan stratégique de développement durable à réduire nos émissions de gaz à effet de serre de 20% d'ici 2012. Avec cette politique immobilière, nous nous donnons les moyens d'y arriver et d'en faire davantage. Montréal sera un acteur exemplaire du développement durable immobilier et un agent de changement pour la collectivité. » a mentionné monsieur DeSousa.

Plusieurs bâtiments municipaux mettent actuellement en application ces principes, dont la bibliothèque de Côte-des-Neiges qui a inauguré son toit vert en juin 2007 et l'édifice Louis-Charland qui est certifié LEED-ci Argent. Une foule d'autres projets sont à venir dont :

• de nouvelles casernes de pompier ;
• des postes de police de quartier ;
• les nouvelles bibliothèques de Saint-Laurent, Pierefonds et Lachine (LEED Or) ;
• ainsi que le nouveau Planétarium de Montréal (LEED Platine).

« Nous avons un plan pour que Montréal devienne un leader municipal en développement durable dans l'immobilier au même titre que les villes de Seattle, Portland, New-York ou Vancouver », a ajouté monsieur DeSousa. « Nous développerons dorénavant des projets avec le souci constant de protéger notre environnement. »

À titre d'exemple, la Ville de Montréal favorisera :

• les aménagements paysagers économes en eau ;
• des appareils sanitaires à faible consommation d'eau ;
• l'installation de supports à vélo, de douches et de casiers pour les vélos à proximité des édifices municipaux ;
• la diminution des îlots de chaleur avec des toits verts ;
• l'achat de produits d'entretien écologiques. 

Ces initiatives présentent également un excellent retour sur l'investissement en raison de l'augmentation de la productivité, de l'augmentation de la valeur des bâtiments et de la diminution des coûts associés à une gestion éco-responsable. À noter que cette politique touche la totalité des bâtiments de la ville centre, mais qu'elle pourrait être adoptée tel quel par les arrondissements.

- 30 -