Venez essayer le nouveau site de la Ville de Montréal

Je l'essaie

Services centraux

Service de l’environnement

Relève de la Direction générale adjointe à la qualité de vie

Directeur : Roger Lachance

Mission

Améliorer la qualité et le cadre de vie des citoyens de l’agglomération de Montréal en sensibilisant la population aux problématiques environnementales, en assurant la promotion et le contrôle de la qualité du milieu physique, en agissant pour une gestion responsable des matières résiduelles et des ressources sur le territoire et en contrôlant la qualité et l’innocuité des aliments au niveau des établissements alimentaires.

Assumer auprès des services municipaux, des arrondissements, des villes liées et autres instances, un rôle d’expert en matière de protection de l’environnement et développer, à ce titre, des politiques, des programmes et plans d’action, le tout dans une perspective de développement durable.

Objectifs 2019

Qualité de l'air

  • Aménager la station 25 en lien avec le projet des capteurs de la qualité de l’air piloté par la Direction des transports du SIVT.
  • Transformer la station 28 en une station de mesure « near road » conformément aux directives d’ Environnement et Changement climatique Canada (ECCC).
  • Réaliser le programme de suivi de la qualité de l’air selon le calendrier du Réseau national de surveillance de la pollution atmosphérique (RNSPA). Implantation de nouvelles mesures d’assurance qualité et de contrôle de la qualité pour les audits des stations et mise à jour des procédures de travail.
  • Effectuer le suivi du programme de surveillance de la qualité de l’air dans le cadre du projet Turcot.
  • Compléter l'encadrement des émissions générées par les fours de cuisson au bois et charbon de bois.
  • Continuer la mise en application du règlement sur les foyers au bois (RCG 15-069).
  • Continuer la mise en conformité de certains établissements industriels au règlement 2001-10 de la CMM.
  • Simplifier les modèles de permis émis.

Changements climatiques

  • Coordonner le Comité directeur des planifications climatiques et le comité de pilotage.
  • Effectuer le suivi des actions corporatives et de proposer à l’Administration d’ici la fin de 2020 un plan d’action pour la période 2020-2025 pour les activités municipales.
  • Préparer une feuille de route menant à la préparation d’une stratégie climatique cohérente avec les priorités identifiées, notamment la mobilité, afin de respecter l’objectif de l’Accord de Paris et le One Planet Charter de San Francisco qui doit couvrir la période 2020-2030-2050 englobant l’ensemble de la collectivité et visant la carboneutralité d’ici 2050.
  • Mettre en oeuvre la programmation du partenariat avec le consortium Ouranos en proposant des projets novateurs locaux en matière de climatologie et d’adaptation permettant de faire le pont entre la recherche et l’application.
  • Planifier et proposer des projets novateurs locaux en matière de réduction des émissions de GES afin de mettre en oeuvre les planifications climatiques.

Pesticides et lutte intégrée

  • Poursuivre les projets de lutte intégrée contre les ravageurs (ex. Agrile du frêne et punaise marbrée).
  • Proposer une révision du règlement sur l’utilisation de pesticides.
  • Accompagner les unités administratives pour l’amélioration des pratiques concernant les pesticides et le recours aux solutions de rechange.

Qualité de l'eau et du milieu aquatique

  • Poursuivre la vérification des corrections des raccordements inversés dans les réseaux d'égouts pluviaux et le dépistage d'autres secteurs susceptibles d'être affectés.
  • Poursuivre la mise en conformité au règlement 2008-47 de la CMM.
  • Simplifier les modèles de permis émis.

Matières résiduelles

  • Implanter un processus de concertation et de coordination structuré entre le Service de l'environnement et les arrondissements pour l'ensemble des activités de gestion des matières résiduelles, dont le processus de collecte et de transport des matières résiduelles.
  • De concert avec le Service des communications et les arrondissements, établir un portrait des actions de communication, de sensibilisation et d'information relatives à la gestion des matières résiduelles réalisées en arrondissement.
  • Poursuivre l'implantation de la Stratégie montréalaise 2105-2019 visant l'augmentation de la desserte de collecte de résidus alimentaires (immeubles de 8 logements et moins) par l'ajout de 46 500 portes en 2019 et atteindre 100% de desserte. La stratégie d’implantation pour les unités de 9 logements et plus sera élaborée.
  • Effectuer une consultation publique et adopter le Plan de gestion des matières résiduelles (PDGMR) 2019-2023.
  • Poursuivre les travaux de la Chaire de recherche sur la valorisation des matières résiduelles.
  • Compléter la construction du centre de tri situé dans l'arrondissement de Lachine et débuter son exploitation.
  • Octroyer les contrats pour les centres de traitement des matières organiques prioritaires.
  • Poursuivre les démarches pour l'implantation de l'écocentre Dickson et l'identification d'un site pour l'implantation d'un écocentre dans le secteur ouest.

CESM

  • Supporter la réalisation de la conversion du Complexe environnemental de Saint-Michel (CESM) à des fins de grands parcs urbains.
  • Octroyer un contrat pour la conception et la construction d'une unité de traitement du lixiviat et compléter sa conception.

Gestions des sols contaminés

  • Poursuivre les relevés de méthane pour les dossiers des anciennes carrières et mettre en ligne les rapports de relevés et les documents qui y sont associés.
  • Pour le Parc d’entreprises de la Pointe-Saint-Charles, débuter la construction de l'écran, du système de captage et de l'usine de traitement.

Contrôle de la qualité des aliments

  • Renouveler, pour l'année 2020, l'entente entre la Ville et le MAPAQ sur le fonctionnement et le financement des programmes d'inspection des aliments et réaliser les engagements prévus.

Expertise technique

  • Eau potable, eaux usées, air, aliments, piscines et bassins artificiels : Maintenir les domaines et les méthodes d'accréditation pour effectuer les analyses pour nos clients internes et fournir des résultats fiables et de qualité permettant le suivi réglementaire autant au niveau de l'eau potable, des eaux usées, des rejets industriels (air/eau), des aliments et des piscines et bassins artificiels. Maintenir l'accréditation ISO 17025 suite aux audits qui ont eu lieu en 2018 par les deux organismes accréditateurs, CEAEQ et CCN, aux deux sites.
  • Biosécurité au laboratoire de microbiologie des aliments : À l'aide d'une firme externe, revoir le fonctionnement des activités reliées aux analyses des aliments pour répondre aux critères de biosécurité de l’Agence de santé publique du Canada (ASPC).