Venez essayer le nouveau site de la Ville de Montréal

Je l'essaie

Congrès mondial ICLEI 2018 | La mairesse Valérie Plante signe la Déclaration d'Edmonton

20 juin 2018

Montréal, le 20 juin 2018 - La mairesse de Montréal, Valérie Plante a ratifié aujourd'hui la Déclaration d'Edmonton, confirmant qu'il est essentiel de se préparer à répondre adéquatement aux impacts des changements climatiques.

« Montréal exerce un rôle de leadership face aux changements climatiques et prend des mesures concrètes pour l'environnement afin d'assurer un avenir durable aux générations actuelles et futures. Notre stratégie se déploie en trois volets : mesurer les émissions de gaz à effet de serre sur notre territoire, mettre en place un plan et des mesures afin de réduire nos émissions de gaz à effet de serre et nous préparer aux nouvelles conditions climatiques dans une démarche d'adaptation », a affirmé la mairesse Valérie Plante.

 

« Je salue l'adhésion de Montréal à la Déclaration. Le travail des gouvernements, des entreprises, des organismes et des citoyens est nécessaire pour atteindre les objectifs internationaux en matière de changements climatiques. Il faut agir maintenant pour accélérer collectivement les efforts de lutte contre les changements climatiques », a déclaré le maire d'Edmonton, Don Iveson.

 

Investir dans la recherche scientifique

La Ville de Montréal et le Consortium Ouranos travaillent en partenariat, en  cohérence avec la Déclaration d'Edmonton, pour valoriser l'innovation à travers des projets de recherche qui répondent aux besoins de la collectivité en matière de climatologie régionale et d'adaptation aux changements climatiques.

 

Rappelons qu'à la fin 2015, l'agglomération de Montréal adoptait son premier plan d'adaptation aux changements climatiques 2015-2020, qui est aujourd'hui mis en œuvre par les villes liées, les arrondissements et les services centraux.

 

Mesurer le chemin parcouru

Le dépôt par la Ville de Montréal du suivi du Plan de réduction de gaz à effet de serre 2013-2020 de la collectivité montréalaise montre des progrès significatifs dans la lutte contre les changements climatiques au niveau des résidences, commerces, institutions, industries et du secteur des matières résiduelles. Les données démontrent aussi que la collectivité montréalaise doit en faire plus pour atteindre les objectifs fixés et réduire de 30 % d'ici 2020 ses émissions de gaz à effet de serre (GES), notamment en raison des tendances adoptées en matière de transport.

 

Pour y arriver, dans le respect de ses engagements envers l'Accord de Paris, la Ville de Montréal entend convier, en 2019  l'ensemble des parties prenantes à l'élaboration d'un nouveau Plan de réduction de GES.

 

 

-30-