Vous ne disposez pas d’une version de Flash suffisamment récente pour visualiser cette vidéo. Vous pouvez télécharger la dernière version de Flash ici. Il est également possible que JavaScript ne soit pas activé.

Accueil > Artisans > Comédiens > Clémence Desrochers
34, 98, 128, 137, 141, 384

Clémence Desrochers (née en 1933)

Comédiens de La Roulotte assis sur la pelouse parmi des accessoires de théâtre au parc La Fontaine
Nous y voyons Paul Buissonneau et Richard Pérusse au centre, Clémence Desrochers à l'extrême gauche, Jean-Louis Millette en haut et à gauche, un agent de sécurité debout et en haut de l'image, Yves Gélinas en haut et à droite, Ève Gagné auprès du piano, Nicole Filion en bas et à droite, ainsi que Roger Lefebvre en bas et à gauche. Archives de la Ville de Montréal
(VM105,SY,SS2,D3)

Tout juste âgée de 17 ans, Clémence Desrochers quitte sa région natale pour la métropole québécoise avec son diplôme d’école normale en poche. Après une brève incursion dans le monde de l’enseignement, elle réalise qu’elle n’a pas la vocation et s’inscrit plutôt au Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 1954. À la même époque, elle se joint à l’équipe de la Roulotte pendant quelques étés. Cette expérience auprès des jeunes lui est utile, puisqu’à sa sortie du conservatoire, elle obtient son premier rôle télévisuel dans une émission pour enfants intitulée « Les aventures de Rodolphe » et diffusée sur les ondes de Radio-Canada. À la même antenne, elle incarne différents personnages dans divers téléromans; dès 1959, elle devient Agathe dans la très populaire « Famille Plouffe ». À partir de 1968, elle tient le rôle de Mademoiselle Sainte-Bénite dans une autre émission jeunesse, « Grujot et Délicat », pour laquelle elle collabore aussi à la rédaction des textes. Par la suite, ses talents d’écriture sont maintes fois mis à profit et on lui doit quantité de livres, de nouvelles, de poèmes, de chansons et surtout de monologues humoristiques présentés dans ses nombreux spectacles; le plus connu étant sans conteste « J’ai show » (1987). Outre la télévision, la scène, les cabarets et les boîtes à chansons, le cinéma a aussi bénéficié des multiples prestations de Clémence Desrochers. Mentionnons, entre autres, qu’elle a participé au film « La grande séduction » (Jean-François Pouliot, 2003) pour lequel elle a gagné le Jutra du meilleur rôle secondaire dans un long métrage. Artiste prolifique et consacrée, Desrochers est titulaire d’un doctorat honoris causa de l'Université de Sherbrooke (1994), lauréate des prix Hommage de la Bourse Rideau (1994) et Denise-Pelletier (2005) ainsi que Chevalier de l'Ordre national du Québec (2001).

1954 : L’entrée du cirque / Le roi Dagobert / Le carnaval des animaux
1955 : Le roi Dagobert / Barbe bleue / Arlequin, lingère du Palais / La pêche à la baleine

Sources